logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/08/2009

MAURICE DENIS

JE VOUS INVITE A DECOUVRIR CE PEINTRE ,CHEF DE FILE DES NABIS*,GRAND AMOUREUX DE LA BRETAGNE ...

L'Exposition Maurice Denis et la Bretagne - La leçon de Pont-Aven

denis_autoportrait 1921.jpg

Maurice Denis Autoportrait 1921

Organisée conjointement par le domaine de la Roche Jagu et le Musée des Beaux-Arts de Pont- Aven, cette exposition en deux volets permet de découvrir l'œuvre de Maurice Denis (1870-1943), grand théoricien de l'art moderne, à travers une double sélection d'œuvres.
Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.


Musée des Beaux arts de Pont-Aven http://www.museepontaven.fr/
Domaine départemental de la Roche Jagu http://www.cotesdarmor.fr/larochejagu



05 La Mer (3), symphonic sketches for orchestra, L. 109- No. 2, 'Jeux de vagues' (Play of the waves).wma

Régates à Perros. c. 1892denis15.jpg

Regates à Perros Guirec 1892
denis_regates à Perros Guirec.jpg

Regates à Perros Guirec
vue de plougrescant 1937 maurice denis.jpg

Vue de Plougrescant 1937
1912_-Jeux-Galatee plage au petit bateau M denis.jpg

Plage au petit bateau 1912
Denis maurice 1870-1943 Baigneuses à Perros Guirec.jpg

Baigneuses à Perros Guirec
Denis Maurice Baigneuses plage du Pouldu.jpg

Baigneuses plage du Pouldu
Denis Maurice Bretonne dans une barque 1891-92.jpg

Bretonne dans une barque 1891-92
DENIS MAURICE 1930 Pardon du Folgoet.jpg

Pardon du Folgoet.1930
Denis maurice Feux St jean Loctudy.jpg

Feux de la St jean à Loctudy
jeunesse-ou-vague-au-ballon-rouge Maurice Denis.jpg

Jeunesse ou vague au ballon rouge

Le peintre normand, chef de file des Nabis, grand amoureux de la Bretagne, est donc deux fois à l'honneur cet été : à La Roche-Jagu (Côtes-d'Armor) et à Pont-Aven (Finistère).

478px-Serusier_-_the_talisman.jpgC'est bien au Bois d'Amour, sur les hauteurs de Pont-Aven, que Gauguin et Sérusier parlèrent chiffon, couleurs, pinceaux, le second écoutant les conseils - les ordres ! - du premier et qui, sous sa dictée, se met à peindre le fameux Talisman, une huile sur bois. Que représentait ce Talisman aux aplats de couleurs pures ? L'Aven au Bois d'Amour. «Comment voyez-vous cet arbre ? (…) il est bien vert ? Mettez donc du vert, le plus beau vert de votre palette ; et cette ombre, plutôt bleue ? Ne craignez pas de la peindre avec de l'outremer pur ; ces feuilles rouges ? Mettez du vermillon», lui avait soufflé Gauguin en ce jour d'automne 1888, avant de quitter la Bretagne pour Tahiti. Son dernier message ? «Aujourd'hui, vous pouvez tout oser.»

Maurice Denis (1870-1943) venait d'avoir 18 ans et d'entrer à l'Académie Julian où il rencontra Bonnard, Ranson, Ibels et Sérusier avec lesquels il fondera le groupe des «Nabis», un terme hébreu qui signifie «prophète». Il sonne comme la preuve de l'ambition de ces jeunes gens : rejet de la peinture académique et naturaliste, «sanctification de la nature», aplats des couleurs, refus de la perspective axiale…

C'est donc un Normand amoureux de la Bretagne - qu'il connut grâce à un père employé des chemins de fer de l'Ouest affecté à la ligne Cherbourg-Brest - que le Musée des beaux-arts de Pont-Aven propose de découvrir à travers une centaine d'œuvres parmi lesquelles la célèbre Procession sous les arbres avec ses hêtres verts au tronc sans fin, le très beau Port de l'Île-Tudy, soleil, l'étrange Double portrait de l'artiste, les Régates à Perros-Guirec… Où l'on sent que la Bretagne (Nord et Sud, Manche et Atlantique, Trégor et Cornouaille) est devenue la principale maîtresse de Maurice Denis qu'il couvre de couleurs comme autant de dons. Un «ancrage pictural» ainsi que l'écrit Denise Delouche, spécialiste de l'École de Pont-Aven.



Beauté parfaite de simplicité

L'exposition au musée de Pont-Aven - qui a reçu du ministère de la Culture le label «d'intérêt national» distinguant chaque année les manifestations les plus remarquables - doit être arpentée l'esprit musard. Ainsi un Christ vert (hommage au Christ jaune de Gauguin) qui pourrait presque passer inaperçu par sa taille (21×15 cm) : cette modeste huile sur bois - où l'on devine à peine au pied de la croix quelques silhouettes agenouillées - est d'une beauté parfaite dans sa simplicité. Ou encore la splendide Petite blanchisseuse, rade de Perros, une lavandière peinte de dos, tout habillée de noir, coiffe blanche, étendant ses draps sur le quai du port afin de les faire blanchir à la lumière d'une lune bretonne. S'il n'y avait qu'un tableau, peut-être serait-ce celui-là. Mélange de naïveté du dessin et d'audace des couleurs. Oubliez les quelques représentations appuyées de scènes de famille, de cuisine, salle à manger, bénédicités, pour retrouver le grand coloriste Maurice Denis : L'Offrande au calvaire ou encore Le Marronnier.

Au Domaine de la Roche-Jagu, voyez les paysages, pardons, scènes de famille et de plage sur la Côte de Granit rose. Maurice Denis en 1908 avait acquis dans la région la «villa Silencio», à Trestignel. Partager ses vacances entre «la plage et l'atelier» comme il disait, tel fut dès lors ses habitudes estivales. De son balcon sur la mer, le peintre rêve des rivages perrosiens. Vue sur Plougrescant et ses rochers trouant la mer, La Vague au ballon rouge, Vue de Silencio le soir… «Se rappeler, théorisait Maurice Denis, qu'un tableau - avant d'être un cheval, une femme nue, ou une quelconque anecdote - est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées.» Est essentiellement pour l'amateur une mer mauve dans laquelle il aime se plonger.


A LIRE
«Maurice Denis et la Bretagne», de Denise Delouche, Éd. Palantines
618kcFgJ4iL__SS500_.jpg

51lTgiCBk6L__SS500_.jpg

51K240QB6QL__SS500_.jpg

51G9yAIsUFL__SS400_.jpg

51ADTTMKZYL__SS500_.jpg


Maurice Denis fut toujours très proche du monde musical.
Son amitié avec Chausson, son affinité avec l’oeuvre de Debussy
ne sont que quelques exemples qui amènent à s' intéresser à
ses autres goûts musicaux, notamment Schumann et Schubert.

Illustration de thèmes musicaux dans ses oeuvres et
échanges fréquents avec les compositeurs,
la musique fut une source d'inspiration essentielle à son oeuvre.

Le cycle de concerts retrace les affinités musicales de Maurice Denis
à travers les mélodies et lieder, la musique de chambre et l'opéra.


1-10999-G4846.jpg

1891 Portrait de Marthe au piano, ou le Menuet de la Princesse Maleine

“La musique, de plus en plus, a sur ma sensibilité un grand pouvoir.” Maurice Denis

*http://fr.wikipedia.org/wiki/Nabi_(peinture)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique