logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/01/2011

CLAUDE MONET

POUR TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI COMME MOI N'ONT PAS EU LA CHANCE D'ALLER A PARIS ,AU GRAND PALAIS ,POUR ADMIRER LES OEUVRES DE CLAUDE MONET ,J'AI REALISE UN DIAPORAMA AVEC PLUS D'UNE CENTAINE DE TABLEAUX QUE JE VOUS INVITE A REGARDER SANS LIMITE ....

(Une vision surréaliste plus qu’impressionniste : l’expo Monet au Grand Palais va rester ouverte jour et nuit, non-stop, de ce matin 9 heures à lundi 22 heures, soit quatre-vingt-quatre heures d’affilée pour son final. La Réunion des musées nationaux (RMN) attend près de 40 000 visiteurs pour ce long week-end, ce qui permettra à l’exposition d’accueillir au total 910 000 visiteurs, un record depuis 1967 et Toutankhamon.)

450px-Claude_Monet_1899_Nadar_crop.jpg

le Grand Palais expose Monet et sa longue quête de la lumière


Le Grand Palais expose la plus grande rétrospective à Paris depuis 30 ans du peintre impressionniste français Claude Monet (1840-1926), déroulant soixante ans d'un travail sans relâche pour capter la nature, l'eau et surtout la lumière. Jusqu'au 24 janvier, le public peut admirer 170 toiles du grand maître impressionniste, provenant du musée d'Orsay (dédié aux arts du XIXème et tout début du XXème siècle) pour une cinquantaine d'entre elles et pour le reste de musées étrangers et de collections privées. Cela faisait trente ans que Paris n'avait pas consacré une rétrospective à ce géant de la peinture, qui attire les foules dans le monde entier. La dernière avait eu lieu en 1980, également au Grand Palais. Paysages de la côte normande du nord-ouest de la France, gare parisienne Saint-Lazare au milieu d'étonnantes fumées roses, vallon de la Creuse (centre): "Monet a transformé fondamentalement la pratique et la compréhension de la peinture du paysage", souligne Richard Thomson, professeur d'art à l'université d'Edimbourg et l'un des cinq commissaires de l'exposition. Mais le choc vient surtout d'un rassemblement inégalé de grandes "figures et portraits" de Monet. Camille, sa première femme, dans une robe verte sans doute louée pour l'occasion. Des fragments du "Déjeuner sur l'herbe", tableau démesuré que le peintre voulait présenter au Salon de 1866 et qu'il n'achèvera jamais. Et une magnifique esquisse de ce fameux "Déjeuner", que le musée Pouchkine de Moscou a finalement accepté de prêter. L'épisode des figures prend fin avec "Camille Monet sur son lit de mort" (1879): le peintre n'a pu se retenir d'essayer de saisir ce moment ultime. Monet entre à plein dans l'ère de la répétition et des séries. Meules, peupliers, cathédrales: une quête incessante pour saisir la lumière, les ombres à différentes heures. En 1908, il part peindre "son Venise", accompagné de sa seconde épouse Alice, qui décèdera peu après. Des tableaux flottants, où perce "l'émotivité", souligne Richard Thomson pour qui Monet est aussi un peintre de "l'intériorité". Vers la fin de sa vie, tout à ses décorations, Monet se consacre à la représentation obsessionnelle de son jardin de Giverny (près de Paris) et notamment du bassin de nymphéas qu'il y a fait creuser. Ce travail trouve son apothéose dans les grandes décorations enveloppantes des "Nymphéas", offertes par le peintre à l'Etat et qui sont présentées au musée de l'Orangerie, prolongement naturel et presque nécessaire de la visite au Grand Palais. Simple et efficace, délectable pour l'oeil, l'exposition Monet démontre à quel point le peintre était un artiste exigeant, en perpétuelle recherche. La scénographie d'Hubert Le Gall, avec ses couleurs parfois audacieuses, ajoute à la mise en valeur des oeuvres, souvent nettoyées pour l'occasion et qui prennent une force nouvelle sous un éclairage innovant. La Réunion des musées nationaux (Rmn) et le musée d'Orsay ont mis les moyens pour faire de cette exposition l'événement de la rentrée culturelle. "Un minimum de 700.000 visiteurs" sont attendus pour cette manifestation, indique un responsable du musée d'Orsay. Avant même l'ouverture, plus de 80.000 billets avaient été pré-vendus via le site internet (www.monet2010.com) ouvert dés avril, précise la Rmn. L'exposition-phare "Picasso et les maîtres", qui avait eu lieu au Grand Palais il y a deux ans, avait été vue par plus de 783.000 personnes.

http://www.grandpalais.fr/fr/Accueil/p-93-Accueil.htm

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique