logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/11/2007

LA MONTAGNE DE LURE

JE DEDIE CETTE NOTE ,QUI SERA LA DENIERE AVANT QUELQUES TEMPS.....,A TOUS MES AMI(E)S DE BLOG 50 ET LES AUTRES EN PARTICULIER A DOMINIQUE D'ARRAS....SACHEZ QUE JE PENSE BIEN A VOUS....MEME SI JE NE LAISSE PAS TOUJOURS DE COMMENTAIRES LORS DE MES VISITES ...

COMME JE VOUS L'AVAIS PROMIS ,JE VOUS ENTRAINE ,AUJOURD'HUI ,AU SOMMET DE LA MONTAGNE DE LURE POUR UNE BALADE QUI DEVRAIT VOUS PLONGER DANS UN AUTRE DIMENSION.
PERSONNELLEMENT ,JE TROUVE CET ENDROIT FABULEUX ! A PLUS DE 1800m,ON DOMINE TOUTE LA PROVENCE ET PAR UN TEMPS CLAIR ,COMME CE JOUR OU JE SUIS MONTE ,ON DECOUVRE DES PANORAMAS GRANDIOSES ....
LA CHANCE ETAIT AVEC MOI CAR EN ARRIVANT TOUT AU SOMMET, JE ME SUIS TROUVE FACE A UN TROUPEAU DE BREBIS DE PLUS DE 1000 BETES ENMENEES PAR UN JEUNE BERGER ET SES DEUX CHIENS.J'AI PU PARLER AVEC CE JEUNE HOMME D'ORIGINE FLAMANDE !ET SUIVRE LE TROUPEAU PENDANT UN BON MOMENT AVEC EN POINT DE MIRE LE MONT VENTOUX SI CHER A CHRISTIAN ...JE NE SAIS PAS SI VOUS AVEZ DEJA VECU UNE EXPERIENCE SEMBLABLE MAIS JE PEUX VOUS ASSURER QUE C'EST EXTRAORDINAIRE DE VOIR EVOLUER UN TROUPEAU ET LE TRAVAIL DES CHIENS ET LA COMPLICITE AVEC LEUR MAITRE ...

ET POUR VOUS ACCOMPAGNER ,CE MAGNIFIQUE CHANT DES BERGERS DU ROUERGUE (pour Jean Claude)
01 Berger du Rouergue 1.wma
VOICI QUELQUES UNES DES PHOTOS QUE J'AI FAITES DE CE MAGNIFIQUE TROUPEAU...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



PUIS ,POUR ACCOMPAGNER MES AUTRES PHOTOS ,J'AI TROUVE SUR LA TOILE UN TEXTE DE BENJAMIN MASSOT ,JOURNALISTE AU MONDE .IL PARLE DE LA MONTAGNE DE LURE MIEUX QUE JE NE L'AURAIS FAIT !J'ESPERE QU'IL NE M'EN VOUDRA PAS D'AVOIR EMPRUNTE SON TEXTE !!



Une étendue de terre sans bornes, ondulée, couleur de perle, portant des arbres." La description que fait Giono, en 1934, de la montagne de Lure, dans Provence, n'est guère indulgente. Délimité à l'est par la Durance et au nord par la vallée du Jabron, qui mène à Sisteron, le massif, large de 50 km d'est en ouest, impose par sa masse. Fait de plis et de replis, on peine souvent à trouver son point culminant (1 826 m). Un peu moins haut que le Ventoux, il partage avec son glorieux voisin la blancheur calcaire de son sommet qui laisse croire aux visiteurs de passage que les neiges éternelles s'y sont installées.

 

 






Frontière historique entre les terres méridionales du Dauphiné et les contrées septentrionales des comtés de Provence, la montagne de Lure est aussi un limes végétal entre les mondes méditerranéen et alpin. Sur sa face nord, à l'ubac, l'imposante pente est composée de mélèzes, de hêtraies et de pins noirs d'Autriche.

 

 

 

 

 




La face sud, plus douce, est, elle, garnie de pins, de chênes verts et de buis. Recouverte aux trois quarts de forêt, la montagne est un vrai labyrinthe. « A Lure, on ne voit pas l'horizon, on n'a devant soi que deux ou trois cents mètres de chemin, apparemment sans issue et dont la suite ne se révèle qu'au plus proche tournant et pour la même distance. On y fait des kilomètres dans l'incertitude totale », écrit Pierre Magnan, qui a fait de la montagne le décor de son roman policier, Les Charbonniers de la mort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



En cas de brouillard, l'une des 300 bergeries ( jas en langue occitane) peut devenir un lieu de salut. Certaines, en pierre sèche, ont été superbement restaurées, comme celle du jas des terres du roux. Celle du jas de l'agneau, proche de la crête, a servi au tournage du film Crésus, réalisé en 1960 par Jean Giono, avec Fernandel dans le rôle-titre.

Les charpentes des bergeries sont dues au savoir-faire des Piémontais : lors de la révolution industrielle, ils furent nombreux à venir produire du charbon de bois et ont apporté leurs compétences dans l'utilisation du matériau. Aujourd'hui boisé et dépeuplé, Lure a ainsi un visage sensiblement différent de celui qu'il avait à la fin du XIXe siècle. Preuve de cette évolution, le village abandonné de Redortiers n'offre plus qu'une tache blanche sur les contreforts du massif.

http://www.pierreseche.com/bergerie_des_fraches.htm
(Je vous invite a visiter ce site sur les constructions en pierres séches)

Après avoir effectué le tour des bergeries du Contadour et longé les cairns qui délimitaient les évêchés de Forcalquier et de Sisteron, la vue à 360 degrés au sommet du Larran balaie la montagne Sainte-Victoire, le Luberon, le Ventoux, la barre des Ecrins, le massif de l'Ubaye et les champs de lavandin du plateau de Valensole... Rien que pour ce moment-là, Lure vaut le détour.

Benjamin Massot

PENDANT UNE GRANDE PARTIE DU TEMPS QUE J'AI PASSE LA HAUT ,IL S'EST PRODUIT UN PHENOMENE ATMOSPHERIQUE PARTICULIER :LA DECOMPOSITION DE LA LUMIERE DU SOLEIL A TRAVERS UN NUAGE D'ALTITUDE ...SUPERBE!!



J'AI EU LE PLAISIR DE VOIR EGALEMENT UN PLANEUR VENIR RASER LE SOMMET DANS UN GLISSEMENT D'AILES IMPRESSIONNANT !

 



Enfin je voudrais ajouter qu'une petite station de ski est installée, en montant au Pas de la Graille, sur la commune de Saint-Étienne-les-Orgues. Malgré sa taille modeste, celle-ci est intéressante car elle fut la première à installer des remontées mécaniques dans les Alpes du sud dès 1935.C'est également le lieu, implicite ou explicite, de plusieurs œuvres de l'écrivain Jean Giono. Il y organisa un rassemblement littéraire au hameau du Contadour : les Rencontres du Contadour de 1935 à 1939.


EN PLEINE CONTEMPLATION.......

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique