logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/10/2013

MANUEL SOUVIENS -T-EN ....

Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche.
Paru dans les pages "Tribunes & Idées" de l’Humanité du 1er octobre 2013 :

Léo Ferré

podcast


Georges Moustaki

podcast


Pour accompagner la lecture ,vous avez le choix :Léo ou Georges ...


Manuel, tu as déclaré hier soir, sur BFMTV, que la situation était très différente pour toi, relativement à celle des Roms, car ta famille espagnole était venue en France pour fuir le franquisme.
Tu as été naturalisé français en 1982. Franco est mort en 1975. Sept ans avant ta naturalisation. Quand tu es devenu français, il n’y avait donc plus de dictature en Espagne. Tu avais donc «  vocation  », selon tes mots, à retourner dans ton pays de naissance, en Espagne. Tu ne l’as pas fait et je comprends parfaitement, de même que je comprends totalement ton souhait de devenir français. Cela sans l’ombre d’un doute.
Tu avais « vocation » à retourner à Barcelone, en Espagne où tu es né, pour reprendre tes propos qui concernaient uniquement les Roms. Celui qui t’écrit, en ce moment, est un Français d’origine manouche par son père. Mon père, manouche et français, est allé en 1936 en
 Espagne pour combattre le franquisme, les armes à la main, dans les Brigades internationales. Pour la liberté de ton pays de naissance, et donc celle de ta famille. Il en est mort, Manuel. Des suites des blessures infligées par les franquistes sur le front de la Jarama, en 1937. Je ne te demande aucun remerciement, ni certainement pas la moindre compassion. Je la récuse par avance. Je suis honoré en vérité qu’il ait fait ce choix, quand bien même il a privé ma famille de sa présence alors que je n’avais que neuf ans et ma sœur, dix-huit.
La guerre mondiale est venue. Et les camps nazis se sont aussi ouverts aux Tziganes. Tu le sais. Mais un nombre énorme de Manouches, de Gitans et d’Espagnols se sont engagés dans la Résistance sur le sol français. Ton père aurait pu en être. Il en avait l’âge puisque il est né en 1923. Georges Séguy et d’autres sont entrés en résistance à seize ans. Je ne lui reproche aucunement de ne pas l’avoir fait, bien évidemment. Mais je te demande le respect absolu pour celles et ceux qui se sont engagés dans la Résistance contre le franquisme, puis ensuite contre le nazisme et le fascisme. Contre ceux qui avaient fait Guernica. Et pourtant, à te suivre, ils avaient « vocation » à retourner ou à rester dans leur pays d’origine, ces « étrangers, et nos frères pourtant »…
Manuel, « on » a accueilli la Roumanie et la Bulgarie dans l’Union européenne alors que ces pays ne respectaient pas, et ne respectent toujours pas, un des fondamentaux pour
 devenir ou être membre de l’Union européenne : 
le respect des minorités nationales. Sensible à cette question pour des raisons évidentes, je m’en étais fortement inquiété à l’époque. En tant que député, je suis allé à Bruxelles, auprès de la Commission, pour prouver et dire que ces pays ne respectaient pas cette clause fondamentale. On m’a souri au nez, figure-toi.
Et aujourd’hui, dans ces pays, la situation des Roms s’est encore aggravée. Pas améliorée, je dis bien « aggravée ». Et ils ont « vocation » à rester dans leurs pays ou à y revenir ? C’est donc, pour toi, une espèce humaine particulière qui pourrait, elle, supporter les brimades, les discriminations et les humiliations de toutes sortes ? Ces pays d’origine ne sont pas des dictatures, c’est certain. Mais ce ne sont pas des démocraties pleines et entières pour autant. Alors toi, l’Espagnol devenu français, tu ne comprends pas ? Fuir son pays, tu ne comprends pas ? Toi, tu ne comprends pas que personne n’a « vocation » à rester ou revenir dans son pays ? Sauf si tu es adepte de conceptions très spéciales, à savoir que ce qui vaudrait pour un Roumain ne vaudrait pas pour un Espagnol. Tu sais pourtant que le mot « race » va disparaître de nos lois. À juste titre car il n’y a pas de races, juste une espèce humaine. Et les Roms en sont.

roms maudits.jpg


La fermeté doit s’exercer là où se trouvent les responsabilités. Pas sur de pauvres individus qui n’en peuvent plus. Savoir accueillir et savoir faire respecter nos lois ne sont pas deux concepts antagoniques. Mais quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de « brigadiste » qui se rappelle à toi. Souviens-t’en : « Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir. »

Police Roms face a face.jpg


Pour l’heure, Manuel, j’ai la nausée. Tes propos me font gerber, même pire. Nos pères auraient donc fait tout ça pour rien ou pour « ça » ?
Ils sont morts pour la France, Manuel. Pour que vive la France. Inclus « ces étrangers, et nos frères pourtant ».
Jean-Claude Lefort

Les-Roms-boucs-emissaires-de-notre-impuissance_visuel.jpg


Commentaires

Tu as du courage de publier ça sur Blog50 après les élections de Brignoles ! tu vas te ramasser une volée de bois vert !
Il est évident que si l'on possède un brin d'humanisme, on ne peut qu'être d'accord avec ce texte.
Le problème de ce ministre, c'est son ambition démesurée qui le fait ratisser tellement large qu'il risque de ne plus rien avoir à ramasser...

Amitiés

Écrit par : Serge | 10/10/2013

S'il y a une chose qu'ils ont bien compris ces opportunistes, c'est que leur position n'est assurée et ne se consolide que par l'entretien de la haine.
Et les moyens d'entretenir la haine sont la dégradation de tout ce qui donne envie de vivre, vaste panel du social à l'éducation en passant par une dette qui justifie de tout et surtout de boucs émissaires.
Tout cela est tellement triste, décourageant de nous voir incapables de plus d'imagination humaniste, incapables de nous élire de meilleurs représentants.

Quand ils sont venus chercher les roms,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas rom.

Quand ils sont venus chercher d'autres hommes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais déjà plus un homme.

Bises Jacques.

Écrit par : Monique C | 10/10/2013

merci ,ta note donne un éclairage bien utile sur la réalité d'aujourd'hui
questionnant sur les enjeux et l'avenir de nos sociétés amitiès

Écrit par : ventdamont | 10/10/2013

Bien dommage que cette lettre de Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche et parue dans les pages "Tribunes & Idées" de l’Humanité du 1er octobre 2013 n'ai pas été reprise en boucle par les média contrairement à ce qu'ils font pour les dires et écrits de certains !
Je te pique cette lettre afin de la faire connaitre, c'est hélas tout ce que je peux faire à mon petit niveau.
Merci à toi de l'avoir mise sur ton blog.
Bises

Écrit par : Biche | 11/10/2013

Ce cher Manuel ne travaille que pour une cause: la sienne.
Le problème avec les populations que nous accueillons c'est que au lieu de chercher à s'intégrer, elles vivent en communauté avec la volonté de nous imposer leur façon de vivre ou leur religion.
Je suis mariée avec un immigré espagnol( français par décret depuis 1971), qui grace à un travail acharné a rèussi à s'intégrer ,car personne ne lui a donné quoi que ce soit.
Bon week end. Monique Ruiz

Écrit par : monique ruiz | 11/10/2013

il eut été préférable, souhaitable juste que Valls interpelle plutôt l'Europe sur le sujet....
Nous avons aidé, à quel prix, les allemands lors de leur réunification (et on le paie fortement aujourd'hui); nous sommes incapables de mettre en oeuvre une politique de soutien à la Roumanie pour qu'elle intègre ses populations. C'est tellement plus facile de montrer du doigt celles et ceux qui viennent perturber notre petite vie tranquille. Et c'est vrai, oui, en agissant ainsi Valls déroule le tapis rouge à la famille le pen. Ca ne rapportera que des miettes au PS dans quelques mois. Valls n'est qu'un Sarkozy bis!

Écrit par : alain lecerf | 11/10/2013

Bravo et merci
Très bon week end

Écrit par : Jackie | 12/10/2013

Je ne lis ta note que cer matin. Mais comme tu as raison de publier cet article...Beaucoup de gens ne savent plus quoi penser, les médias nous abreuvent de contradictions chaque jour. Mais ce que je constate c'est que le coeur de l'homme devient imperméable, chez certains, à la souffrance des autres, je ne sais où cela nous ménera, pour ma part, je persiste à pratiquer "aimez-vous les uns les autres";;le plus que je puis.
Merci et je t'embnrasse
Hélène

Écrit par : hélène | 19/10/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique