logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/08/2013

ET PENDANT CE TEMPS EN PALESTINE...




C’était la semaine la plus chaude de l’année. Tout ce que Fadel Jaber voulait, c’est de l’eau pour sa famille. Mais Fadel vit dans les territoires occupés de Cisjordanie, où le gouvernement israélien a redirigé les réseaux hydrauliques pour remplir les piscines des colons juifs. Résultat : les robinets des familles palestiniennes comme celle de Fadel sont vides.

Les forces israéliennes ont arrêté Fadel pour avoir pris de l’eau tandis que Khaled, son fils de 5 ans, hurlait «baba, baba!», le cœur brisé qu'on lui enlève son père. C’est le quotidien des Palestiniens qui vivent sous l’emprise brutale de la loi martiale. Leurs terres et leur eau ont été volées par les colons. Ils sont privés de leurs libertés fondamentales. Mais après des années de violence et de désespoir, un mouvement s’éveille en Palestine, un mouvement de résistance non violente pour obtenir tout ce que les Israéliens possèdent déjà: la liberté, la dignité et un État à eux.

Depuis des années, les médias ne montrent que la violence de militants palestiniens, et aujourd’hui encore les extrémistes des deux côtés ne font que saboter le processus de paix. Mais au milieu du conflit, les grands perdants sont les familles comme celle de Fadel, qui n’aspirent à rien d’autre qu’une vie normale. Aujourd’hui ces familles font un pas en avant. Elles organisent des manifestations pacifiques, des occupations non violentes, et travaillent avec des militants palestiniens pour obtenir justice et liberté. En réponse, l’armée israélienne les jette en prison, brutalise les animateurs et arrache leurs enfants à leur lit.


La politique de colonisation menée par Israël en Cisjordanie ne se limite pas à la construction de logements. Elle peut avoir des conséquences désatreuses pour les habitants de ce territoire. Dans le désert de Judée, des colons tentent d'obtenir la destruction d'une école de bédouins car ils se sentent menacés. Voyez le reportage de Uri Schneider



Israël étend sa colonisation
Bernard Duraud, L’Humanité, jeudi 8 août 2013

Le gou­ver­nement israélien a décidé d’augmenter le nombre de colonies juives situées en Cis­jor­danie. Pour les Pales­ti­niens, c’est un obs­tacle aux dis­cus­sions de paix.

Les Pales­ti­niens ont de quoi être pes­si­mistes avant d’entrer dans le cœur des négo­cia­tions avec Israël, dont la pro­chaine session aura lieu la semaine pro­chaine. Le gou­ver­nement israélien a adopté dimanche un plan d’aide destiné aux loca­lités jugées «  priorité nationale  » com­prenant 20 colonies sup­plé­men­taires de Cis­jor­danie par rapport à une pré­cé­dente liste établie en 2009. Les cen­taines de loca­lités figurant sur cette liste béné­fi­cient d’aides publiques pour les loge­ments, les infra­struc­tures, l’éducation, les acti­vités cultu­relles et les dépenses liées à la sécurité.

Parmi les nou­velles colonies men­tionnées figurent des implan­ta­tions situées en dehors des grands blocs de colonies dont Israël exige de garder le contrôle dans le cadre de tout accord de paix avec les Pales­ti­niens, a précisé Haaretz. Selon ce journal, la plupart des nou­velles colonies choisies par le gou­ver­nement sont des bas­tions du Foyer juif, un parti ultra­na­tio­na­liste de la coa­lition dirigé par le ministre de l’Économie, Naftali Bennett, hostile à la création d’un état palestinien.

Nabil Abou Rou­deina, porte-​​parole du pré­sident pales­tinien, Mahmoud Abbas, a condamné dans un com­mu­niqué la décision du gou­ver­nement israélien. «  Cette poli­tique érige des obs­tacles face aux efforts en faveur de la paix déployés par l’administration amé­ri­caine  », a-​​t-​​il dit. Selon lui, «  toutes les acti­vités de colo­ni­sation sont illé­gales  ». La pour­suite de la poli­tique de colo­ni­sation sur les ter­ri­toires pales­ti­niens acca­parés par Israël pendant la guerre de 1967 risque de mener à l’impasse les dis­cus­sions à venir. Neta­nyahu s’est refusé à pro­clamer publi­quement le gel de la colo­ni­sation que récla­maient les Pales­ti­niens avant la relance des pour­parlers. Il a aussi exclu un retour aux fron­tières d’avant 1967, et entend donc annexer les blocs d’implantations où vient la grande majorité des colons juifs. Enfin, il a répété qu’il ne lâcherait rien sur Jéru­salem, y compris la partie orientale de la ville annexée par Israël, et où vivent environ 300 000 Israé­liens, reven­diquée par les Pales­ti­niens comme leur future capitale.

3280009048_595b69002a.jpg

Commentaires

Bravo, Jacques de ce plaidoyer pour la Palestine. Je pense tout comme le dit cet article qu'il n'y a pas que des terroristes dans ce pays.
Que de pacifistes qui ne demandent qu'une vie normal même dans la pauvreté mais sans le bruit des armes.
Ah les intérêts économiques....comme ils foulent aux pieds les droits de ceux qui ne sont pas de leur côté..cela existe depuis longtemps, et hélas ce n'est pas terminé.

Je m'insurge contre ces nouvelles constructions édifiées par Israël, urgence nationale disent-ils..et je garde en mon coeur l'histoire de ce petit garçon, tellement innocent, qu'il ne comprend pas le comportement des soi-disants GRANDS....

Merci de nous éclairer et confirmer ce que je pense depuis longtemps.

Bonne journée, je t'embrasse
Hélène

Écrit par : hélène | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Si le monde le voulait, si le monde s'élevait d'un seul et unanime cri comme il a fini par le faire pour que cesse l'apartheid aux USA comme en Afrique du Sud, alors cela cesserait.

Mais tant d'hommes se réjouissent encore de la souffrance de l'autre et tant d'autres qui ne veulent pas savoir.

J'ai mal à mon Humanité, chaque jour.

Un témoignage d'un homme intelligent et bon, Dieu fasse que nous en ayons davantage. Je t'embrasse.

Écrit par : Monique C | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Il faudrait que les américains arrête de financer l'Etat Hébreu !!!

Écrit par : patriarch | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas assez la situation pour me permettre un commentaire mais j'ai lu attentivement ta note.
Monique Ruiz

Écrit par : monique ruiz | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Regardons le partage de la Terre de Palestine tel que fait par l'ONU en 1948 et comparons à ce que c'est devenu aujourd'hui...
Que cherche donc Israël?
L'antisionisme qu'il suscite peut virer rapidement chez certains à l'antisémitisme.

Cette note fait partie de ce que j'aime lire sur un blog!
Amitiés

Écrit par : Serge | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique