logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/02/2011

DEGAS EST DE RETOUR !!!

1_r667148_4823471.jpg


La rocambolesque histoire des "Blanchisseuses" d'Edgar Degas
De Pascale MOLLARD-CHENEBENOIT (AFP)

PARIS — Dérobé en 1973 au Havre, le tableau d'Edgar Degas "Blanchisseuses souffrant des dents" a fait l'objet d'une demande de rançon peu après le vol avant de se volatiliser pendant près de 37 ans et de refaire surface à New York où il a été repéré par un amateur d'art français.

Une histoire "rocambolesque" que le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a pris plaisir à raconter à l'occasion de la restitution officielle de cette toile à la France par l'ambassadeur des Etats-Unis Charles Rivkin.

Le tableau de petite taille (15 cm de haut sur 21 cm de large) a été peint par l'impressionniste Edgar Degas (1834-1917) dans les années 1870-1872. Il a appartenu d'abord à un compagnon d'armes de Degas pendant la guerre de 1870.

En 1953, Carle Dreyfus, conservateur des objets d'art au Louvre, le lègue aux collections nationales avec d'autres oeuvres. Le musée du Louvre en hérite et le place en dépôt en 1961 au musée des Beaux-arts du Havre (devenu musée André Malraux).

Le 27 décembre 1973, le tableau est dérobé en plein après-midi. Quelques semaines après, le journal local, le Havre-Presse, reçoit un appel du voleur qui propose de rendre l'oeuvre moyennant une rançon de 400.000 francs.

La directrice du musée, Geneviève Testanière, se dite prête à payer en échange de photographies attestant que le voleur a toujours le tableau. Ce dernier envoie une première pellicule qui se révèle inexploitable.

Le "ravisseur", comme l'appelle le ministre, envoie un nouveau jeu de photographies, toujours floues mais suffisamment lisibles pour montrer que cette personne détient bien le tableau.

Le voleur téléphone à nouveau au journal, réclame un acompte et se moque des inquiétudes de la directrice du musée. "Les Blanchisseuses ne souffrent pas!", dit-il, en affirmant qu'il connaît mieux la toile que la responsable du musée.

A un moment, l'inconnu menace de brûler le tableau si on ne lui donne pas satisfaction et il envoie au journal local un colis contenant une représentation schématique du tableau calciné.

Une souricière est tendue au voleur. Rendez-vous lui est donné aux 24 heures du Mans. Mais il ne se montre pas.

"Finalement, lassé d'attendre et de s'exhiber et ayant certainement trouvé la poule aux oeufs d'or, le ravisseur disparaît définitivement avec le tableau", conte le ministre.

C'est le trou noir jusqu'à l'automne 2010. Un connaisseur d'Edgar Degas, Jean-Paul Harris, reconnaît le tableau dans un catalogue de la maison d'enchères Sotheby's alors que la vente est programmée pour le 3 novembre à New York.

Il alerte les autorités muséales françaises. Sotheby's suspend aussitôt sa vente.

La coopération internationale s'engage. Le détenteur du tableau Ronald Grelsamer accepte de restituer l'oeuvre à l'Etat français sans demander de contrepartie. Ce médecin indique être de bonne foi et avoir hérité cette oeuvre de son père.

De retour sur le sol français, la toile va faire à présent l'objet d'un examen scientifique par le Centre de recherche et de restauration des musées de France. Puis elle va rentrer à son port d'attache, Le Havre.

A l'automne prochain, elle sera à nouveau accrochée aux cimaises du musée André Malraux.

"Tout est bien qui finit bien", conclut Frédéric Mitterrand.

Petit bémol quand même: le voleur n'a jamais été retrouvé...


ALeqM5ihBDUmRCmOlXasucFFYap2QGkW7A.jpg


Le directeur de l'Immigration et des Douanes John Morton présente le tabeau de Degas "Blanchisseuses souffrant des dents" à
Washington, le 21 janvier 2011

ALeqM5jXoM__NtlqDsJlrcHyBNkAwikZFw.jpg

Frédéric Mitterrand prononce un discours devant le tableau de Degas au ministère de la Culture aujourd'hui 11/02/2011

Commentaires

Je voudrai bien connaître tous les tableaux et meubles qui ont été "prêtés" aux ministères et à certains élus et qui ne sont jamais retournés

dans les musées nationaux.... Je crois, d'après ce que j'ai lu, qu'il y en a un bon paquet.....

Bon samedi. Amicalement.

Écrit par : patriarch | 12/02/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique