logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/04/2010

LA VALLEE DE L'OMO EN ETHIOPIE

UN BARRAGE GEANT MENACE LES PEUPLES DE LA VALLEE DE L'OMO .

omo_screen.jpg


Les Kwegu sont l’un des peuples de la vallée de l’Omo.
© Survival


Un projet de barrage hydroélectrique géant sur la rivière de l’Omo en Ethiopie menace au moins 200 000 autochtones, a déclaré aujourd’hui l’organisation Survival International.

Survival lance une campagne urgente appelant le gouvernement éthiopien à interrompre la construction du barrage Gibe III et exhortant les investisseurs internationaux, dont la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement, la Banque mondiale et le gouvernement italien à se retirer du projet.

La compagnie italienne Salini Costruttori contractée pour ce barrage a déjà construit le barrage Gibe II dont une partie s’est effondrée dix jours à peine après sa mise en service en janvier dernier.

Gibe III interrompra la crue naturelle de l’Omo qui dépose le limon fertile sur ses berges. Dans une région où la sécheresse est chronique, le barrage aura des conséquences dévastatrices sur les moyens de subsistance des riverains qui y pratiquent une agriculture de décrue.

Le petit groupe de chasseurs-cueilleurs kwegu, par exemple, fera face à de grandes difficultés en raison de la réduction du stock de poisson. Six Kwegu, dont deux enfants, sont récemment morts de faim en raison de la rareté des précipitations et des crues saisonnières.

Le gouvernement éthiopien projette de céder de grandes parties des territoires indigènes de la vallée de l’Omo à des compagnies et des gouvernements étrangers pour y pratiquer l’agriculture à grande échelle, dont celle d’agrocarburants qui sera irriguée par l’eau du barrage.

La plupart des peuples indigènes qui seront affectés par le barrage ne connaissent rien du projet. Le gouvernement éthiopien qui impose une forte répression sur les organisations indigènes a dissous 41 associations communautaires locales, empêchant ainsi les communautés d’organiser des réunions à propos du barrage.

Le barrage menace également la survie des 300 000 personnes qui vivent d’élevage et de pêche dans la région de la rivière de l’Omo, la source principale du lac Turkana en Ethiopie. La vallée inférieure de l’Omo et le lac Turkana ont été classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Le barrage Gibe III sera un véritable désastre pour les peuples de la vallée de l’Omo. Leurs terres et leurs modes de vie seront anéantis et peu d’entre eux savent ce qui les attend. Le gouvernement a violé la Constitution éthiopienne et le droit international dans le processus d’acquisition. Aucune instance respectable ne devrait financer ce redoutable projet’.

Survival International et les organisations Campaign for the Reform of the World Bank, Counter Balance coalition, Friends of Lake Turkana et International Rivers ont lancé une pétition pour stopper le barrage.


Gibe III : quelques faits

1. Le mur du barrage s’élèvera à 240 mètres – le plus haut d’Afrique

2. Le lac-réservoir s’étendra sur 150 km

3. Coût estimé : 1,4 milliards d’euros (au début de la construction du barrage)

4. La construction a démarré en 2006 et doit se terminer en 2012

5. Le barrage développera une puissance de 1 800 mégawatts

http://www.survivalfrance.org/actu/5681

Mursi_Etiopia_160__MT_screen.jpg

 

ETH-HAM-EL-04_screen.jpg

 

ETH-HAM-EL-05_screen.jpg

 

ETH-HAM-EL-08_screen.jpg

 

ETH-KAR-EL-18_screen.jpg

 

ETH-KAR-EL-25_screen.jpg

 

ETH-MUR-EL-02_screen.jpg

 

ETH-NYA-EL-07_screen.jpg

 

ETH-NYA-EL-08_screen.jpg

 

ETH-NYA-ST-01_screen.jpg

 

Commentaires

Les rois financiers de notre monde se fichent pas mal de ce que vont devenir ces hommes, pour eux, ils n'existent pas, et comme nos gouvernements
sont à la botte, leur sort est déjà scellé !!
Bonjour avec mon amitié.

Écrit par : patriarch | 27/04/2010

Répondre à ce commentaire

Quelle solution de remplacement?
Vous avez entendu parler du partage des eaux du Nil ?

Écrit par : elisabeth | 28/04/2010

Répondre à ce commentaire

La civilitation c'est ça, et il n'y a riena faire. Povres gents ils etaient hereux, avec sa vie, et vont tout les changer. Des belles photos Bises MARU

Écrit par : mbouillon | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

National Geographic a consacré son édition de Mars à ce barrage, avec les mêmes conclusions.

Christian

Écrit par : Christian | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

excellente information, j'aime la photo des deux femmes face à face, on a l'impression de voir une version locale du "je te tiens par la barbichette" leur rire est revigorant.
quand je pense aux malheurs que vont avoir ces gens,je me demande si les aider en donnant des sous à tous ces gouvernements nouveaux nés est la meilleure mesure qui soit.
bon premier mai

Écrit par : josette | 01/05/2010

Répondre à ce commentaire

Je reviens d'un voyage dans la vallée de l'Omo. J'éprouve une grande tristesse d'imaginer que toutes ces ethnies sont appelées à disparaître un jour.
Je vous invite à regarder mes photos de ces tribus: Taper "OMO DELABY" sur Google.

Écrit par : DELABY Bernard | 25/05/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique