logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/08/2009

BABA MERZOUG OU LA CONSULAIRE

BRAVO CHRISTIAN POUR AVOIR REMARQUE LE COQ FRANCAIS DANS LE DIAPORAMA SUR LE MUSEE DE LA MARINE !!!EN CONSEQUENCE CETTE PETITE NOTE EXPLICATIVE POUR LUI ET TOUS LES AMATEURS DE NOTRE HISTOIRE !
CE COQ EST PLACE AU SOMMET D'UNE PIECE D'ARTILLERIE PEU ORDINAIRE INSTALLEE A BREST DANS L'ARSENAL.LES ALGERIENS L'APPELLENT "BABA MERZOUG" ET VOUDRAIENT A JUSTE TITRE LA RECUPERER !!


VOIR CE SITE
http://sauvonslacasbahalger.viabloga.com/baba_marzoug_per...


La Consulaire est le nom d'une pièce d'artillerie, prise lors du siège d'Alger en 1830, et érigée en monument à proximité de la forme de Troulan.
Localisé dans l'Arsenal, son accès n'est rendu possible que par l'ouverture de celui-ci lors des festivités maritimes tel que Brest 2008.

La_Consulaire_-_2.jpg

Description
La pièce d'artillerie d'une longueur d'environ 7 mètres, est dressée verticalement sur un bloc de granit. Elle est surmontée d'un coq tenant un globe sous une de ces pattes. Ce coq victorieux, c'est bien sur le symbole de la France tenant sous sa patte le monde.
Le socle est en granit de l’Aber-Ildut, flanqué de plaques en bas-reliefs du sculpteur Seur.
800px-La_Consulaire_-_coq_sommital.jpg

2009.05.28 Brest Visite du Chateau et du musée de la Marine 48 (24).jpg

COPIE DU COQ EXPOSEE AU MUSEE

La Consulaire, prise à Alger le 5 juillet 1830, jour de la conquête de cette ville par les Armées Françaises, l'Amiral Baron Duperré commandant l'escadre. Érigée le 27 juillet 1833, Sa Majesté Louis Philippe régnant, le Vice Amiral Charles de Rigny ministre de la Marine, le Vice Amiral Bergeret préfet maritime.

Histoire du canon
Cet énorme canon date de la fin des travaux de fortification de la ville d'Alger, en 1542. Fabriqué par un fondeur vénitien suite à la commande du pacha Hassan, long de 7 mètres, et d’une portée exceptionnelle de 4 872 mètres, cette pièce d’artillerie fut baptisée Baba Marzoug (Père Fortuné). Elle interdisait à tout navire ennemi l’accès à la rade d’Alger.

Pourquoi La Consulaire ?
Son nom provient de son utilisation comme engin de mise à mort du consul français à Alger en 1671. Celui-ci, accusé de traitrise, fut en effet placé devant la bouche à feu avant que celle-ci ne fasse feu sur le navire amiral de la flotte française qui bombardait la ville. Le consul martyr baptisera la pièce d'artillerie pour les français, et donnera toute son importance à son érection comme monument à la gloire des Armées françaises.

Erection du monument
Erigée en 1833, sur l'ordre de l’amiral en chef Victor-Guy Duperré, originaire de Brest, face au Magasin Général quai Tourville, ce monument est tout à la fois le symbole d'une victoire française et celle d'une volonté colonisatrice qui durera encore plus d'un siècle!!

Récupérée de « http://www.wiki-brest.net/index.php/Consulaire »

Commentaires

Bonjour Jacques,

Pauvre consul, qui n'a pas du sentir le vent du boulet, mais a du avoir une frousse terrible avant son exécution. Cette pièce serait aujourd'hui bien plus à sa place en Algérie !

Amitis du grillon

Écrit par : christian | 12/08/2009

Répondre à ce commentaire

Tres interessante l'histoire du cocq. Je suis rentrée aussi dans votre colection de photos. Des photos tres belles sur des oiseaux: Mesange bleue, Sistelle Torchepot (quel nom), Faisan de Colchide (tres jolie photo), les cygnes, la cigogne (je voy tous les jours paser une avec un vol planant, doit de revenir a son nid). Je suis rentrée aussi dans les photos d'arbres, j'ai aimée Pins maritimes et Crepuscule. Amities MARU

Écrit par : mbouillon | 12/08/2009

Répondre à ce commentaire

un peu prétentieux quand même ce coq...
amitiés

Écrit par : henri | 12/08/2009

Répondre à ce commentaire

rendez à l'algérie son bien, son canon qui fait partie de l'histoire de la ville d'alger et gardez le coq dans votre BASSE-cour. c'est honteux de garder un objet volé aux algériens. c'est du recel, du vol et de l'escroquerie. vive les droits de l'homme!

Écrit par : sebastinos | 26/11/2011

Répondre à ce commentaire

Pour Historiens
> Etes-vous au courant de " l'affaire du baba merzoug " ce canon
> légendaire qu'ils disent avoir été fondu à Alger en 1542 par un fondeur
> vénitien?
> Un comité d'historiens, de militaires, de politiques, s'est réuni
> pour demander le retour de ce trésor de ""leur patrimoine"...
> Or, j'ai découvert, dans un livre édité en 1840 la relation de ce
> canon, et voici ce qu'il est écrit:
> Ce canon proviendrait de la prise de guerre de Charles Quint lors de
> la victoire sur François 1er à Pavie.
> Charles Quint qui était allé bombarder Alger quelques années après,
> en 1541, et ayant dû fuir une épouvantable tempête, a abandonné toute
> son artillerie...Comment, et où aller chercher la vérité?
A mon avis voir les inscriptions gravées sur ce canon si fondu
pour des Islamisants on devrait avoir des textes en Arabe
à la gloir d 'Alha !

Écrit par : Daniel | 04/01/2012

Répondre à ce commentaire

reponse a daniel...revisez votre histoire...

Écrit par : un algerien | 13/01/2012

Répondre à ce commentaire

Revision d'Histoire L'ouvrage cité est celui d'un prètre qui accompagnait les troupes Française en 1830et il a pu se tromper ;mais
Revenons au débat sur ce canon réclamé par certains comme "constitutif de l'histoire de l'Algérie", en 1542 ce toponyme inventé par les Français vers 1840 n'existait pas pour le Maghreb central mais "dar el soltan " et la "régence d'Alger" et les "Algériens" pour les habitants de la seule ville d'Alger qui deviendront Algérois lorsque le terme précédent s'appliquera à toute la région du Maroc à la Tunisie.

Donc histoire de la ville d'Alger certes mais de l'Alger Ottoman c'est à dire dominé par les Turcs ce canon leur appartenait, prise de guerre, fondu avec des pièces Espagnoles et Françaises à Venise,et crée par des Vénitiens, il a été payé par les rançons des divers captifs Européens dont un millier de soldats de Charles Quint. Il s'agit donc avant tout de l'histoire de cette colonie côtière Turque qui verse tribut à la "sublime porte" et si cet engin à servi d'instrument d'exécution les habitants à l'époque de la future Algérie n'en sont pas responsables Juifs, Kabyles où Arabes.
Deux consuls de france déchiquetés et pres de 80 victimes diverses attachés à la bouche du canon amusement Ottoman à l'époque !

Personnellement si j'étais "citoyen Algérien" je réclamerait plutôt les armes et les affaires de l'Emir Abdelkader qui sont déposées au musée des Invalides à Paris je me sentirait plus en symbiose avec mon histoire, (fusils, sabres, gandoura et mini Coran)
Ceci dit personnellement je serai assez d'accord avec des français d'Algérie qui réclament au moins toutes les copies de leurs états civil restituées
à moitié en microfilm ;mais ce canon de 12 tonnes c'est un probléme Turco Européen comme le génocide Arménien dont ni les pieds noirs et les Algériens ne sont résponsables !

Écrit par : Daniel | 14/01/2012

Répondre à ce commentaire

je serais lhomme le plus heureux si baba merzouk reviendrais un jour en algerie

Écrit par : merzoug mohamed | 26/01/2012

Répondre à ce commentaire

bonjour je suis fier d etre algerienne et j ai vecu la guerre d algerie rendre a cest art ce que lui a partien les canos sont exposesent aux invinlide paris cano bronze fondu pour faire la monaie plus le tresor d algerie je revien au cano baba mergouk bientot rentre a alger c set a dire le mois de juillet 1 DEUX MILLES DOUZE merci vive l algerie

Écrit par : momo | 31/01/2012

Répondre à ce commentaire

http://popodoran.canalblog.com/archives/baba_merzoug/index.html


la veritable histoire de ce canon Turc et non "algerien"

Écrit par : daniel | 16/02/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique