logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/03/2009

LA CHASSE EST OUVERTE !!!!

Pour vérifier qu'Albert Einstein dit bien la vérité ....




Plus de 17.200 phoques du Groenland tués en deux jours 25 Mars 2009

(Charlottetown, Canada) -

Le Ministère canadien des Pêches et Océans (MPO) va fermer la première zone de la chasse aux phoques aujourd’hui, après que le premier groupe de chasseurs a déjà tué 17.200 phoques du Groenland. Le MPO se prépare à rouvrir la chasse dans une autre région du Golfe du Saint-Laurent vendredi.

Les observateurs d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) viennent à peine de rentrer après avoir assisté au massacre des bébés phoques du Groenland, dans le cadre de la chasse commerciale aux phoques qui a débuté cette année.

"Aujourd’hui, nous avons assisté à un exemple classique de la cruauté inhérente à cette chasse. Un phoque blessé, ensanglanté, s'est échappé dans l'eau avant qu'un chasseur ne puisse l'atteindre. Le chasseur a essayé de l’extraire de l’eau par les nageoires postérieures, mais ce dernier a quand même réussi à glisser dans l'eau," précise Cheryl Jacobson, observatrice de la chasse pour IFAW. Ce phoque blessé va très probablement mourir sous l'eau et, aussi incroyable que cela puisse paraître, cette mort ne sera même pas répertoriée dans le nombre de prises officiel."



"Je suis persuadée que nous rassemblerons assez de preuves filmées démontrant aux décisionnaires européens les faits de brutalité qui illustrent la dure réalité de la chasse aux phoques commerciale du Canada. Celle-ci est d'une cruauté inacceptable," a déclaré Sheryl Fink, chargée de recherches auprès d'IFAW.

«En raison de la concurrence qui caractérise cette chasse, les chasseurs se hâtent pour assommer autant de phoques que possible dans un temps très limité. Cela combiné à une glace très glissante, nous constatons rapidement une négligence du respect des normes relatives au bien-être animal, qui cède le pas sur le profit," ajoute S.Fink »


La chasse aux phoques commerciale du Canada a commencé quelques semaines à peine avant que les pays membres de l'UE n'examinent une interdiction du commerce des produits dérivés du phoque.

De récentes études économiques indiquent que le marché de la fourrure de phoque est saturé, ce qui a provoqué une chute des prix de près de 50%. Les pelletiers signalent que les ventes de peaux de phoques se sont quasiment arrêtées fin 2007. Début 2009, elles ne semblent toujours pas avoir repris.

Cette chasse aux bébés phoques du Groenland est le plus grand massacre de mammifères marins au monde. Cette année, la limite des totaux admissibles des captures commerciales (TAC) a été fixée à 280.000 phoques, ce qui est injustifiable.

Pour en savoir plus sur la lutte d'IFAW pour faire cesser la chasse commerciale des phoques au Canada, rendez-vous sur le site http://www.ifaw.org/ifaw_france/index.php

La plus grande chasse au phoque depuis 50 ans
De nombreuses personnes pensent, à tort, que le Canada a mis un terme à la chasse aux bébés phoques il y a des dizaines d’années. Malheureusement, on tue encore plus de phoques de nos jours que dans les années 50 et 60, période pendant laquelle la surchasse a beaucoup contribué à amener les phoques au bord de l’extinction. Dans la présente section, vous lirez la véritable histoire de ce qui se passe sur la glace chaque année, et pourquoi le gouvernement canadien ne veut pas que vous le sachiez.

Chaque printemps, la côte est du Canada accueille l’un des plus beaux spectacles fauniques au monde. C’est ici que les phoques femelles du Groenland se réunissent par centaines de milliers sur la banquise qui vient de se former pour donner naissance à leurs petits.



La mise bas se fait de la fin de février jusqu’à la mi mars, transformant la banquise stérile en une énorme pouponnière blanche. Les nouveaux-nés y deviendront des « blanchons » grassouillets, pelucheux en l’espace d’une semaine, grâce à la teneur élevée en gras du lait de leur mère.

Au bout d’environ 12 jours, la mère laisse son petit complètement gavé pour rejoindre les mâles adultes en vue de l’accouplement annuel. Les bébés phoques restent sur la glace, pleurant au début après leur mère, puis devenant extrêmement tranquilles et immobiles.

Pendant ce temps, les phoques survivent grâce à l’épaisse couche de petit lard qu’ils ont accumulée pendant l’allaitement. En l’espace de quelques jours, ils perdent leur fourrure blanche pour devenir de jeunes phoques du Groenland à la peau lisse, argentée, tachetée de noir, que l’on appelle des « brasseurs ». Une peau pour laquelle ils seront bientôt matraqués ou abattus.

De beauté à dévastation dans le temps de le dire
La scène est percutante – un monde où il n’y a que du bleu, du gris et du blanc. Les seuls sons que l’on entend sont ceux du vent, de la glace qui craque et se soulève, et des doux gémissements des bébés phoques. Pourtant, quelques jours plus tard, ce spectacle parfait se transformera en une usine improvisée pour le massacre en série des bébés phoques avec l’arrivée des chasseurs en bateau, en hélicoptère et en motoneige, armés de gourdins et de fusils.

La chasse annuelle de cette année se poursuivra jusqu’à ce que l’industrie atteigne son quota de 319 500 phoques morts. Mais il y en aura beaucoup plus qui mourront et ne seront jamais inclus dans les statistiques, ce qui donnera plus d’un million de phoques matraqués ou abattus en à peine trois ans, et tout cela au nom des bénéfices.




Commentaires

Ecoeurant et triste ce spectacle. Il faut rappeler, et rappeler encore que c'est tout autant le client amateur de peaux que le chasseur, qui assomme et écorche souvent encore vif le phoque de la banquise.
C'est le client de la grande surface qui condamne les poules à pondre leurs oeufs fermées dans des cages où elles peuvent à peine bouger.
C'est encore le client qui achète son jambon qui condamne les truies à pondre leurs porcelets en chapelet dans des carcans en fer...C'est moi, c'est vous, c'est nous tous qui sommes responsables de toutes ces cruautés.
Pauvres bêtes....Pauvres nous...

Écrit par : Crabillou | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

C'est horriblr ce massacre...vu à la télé la sauvagerie avec laquelle ils sont tués. Et ceci pour gagner de l'argent, et exploiter leur beauté naturelle pour des hommes et des femmes qui revêtiront leurs dépouilles. Ont-ils conscience tous ces individus qu'ils sont aussi coupables de crimes envers ces animaux aux yeux si doux qu'on les dirair humains?

Mais que faire...signer des pétitions pour protester? c'est souvent lettre morte...Le commerce a toujours le dessus...


Bon dimanche ensoleillé.
Bises
hélène

Écrit par : hélène | 29/03/2009

Répondre à ce commentaire

bon dimanche ici il fait tres beau mais froid

amities jacqueline

Écrit par : pasquet | 29/03/2009

Répondre à ce commentaire

pour nous Européens, difficile de regarder ces images de massacre de phoques pour du commerce ! le règlement devrait être plus sévère. Trop joli ce petit phoque blanc que tu as trouvé en photo. J'ai dans Figaro, 7.500 euros pour abattre des ours de Sibérie, en restera-t-il encore des phoques, ours ??Bonne soirée, amitié.Renée

Écrit par : Renée | 29/03/2009

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Jacques

Ce ne sont pas les citations qui manquent sur le sujet, entre

"si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme , c'est trop souvent qu'elle s'était fait la main sur les animaux" de M Yourcenar - Que nous pouvons hélas mettre toujours au présent - et celle ci-dessous que je choisis pour son mot essentiel :

"Si je suis obligé de ne faire aucun mal à mon semblable, c’est moins parce qu’il est un être raisonnable que parce qu’il est un être sensible ; qualité qui étant commune à la bête et à l’homme, doit au moins donner à l’un le droit de ne pas être maltraitée inutilement par l’autre."• Jean-Jacques Rousseau

Sensible : je les imagine rentrant chez eux après leur horrible travail, détachés, insouciants, et peut-être tout prêts à conter des histoires tendres à leurs jeunes enfants.

Non seulement ce massacre met la population des phoques en péril mais elle n'a aucune raison d'être économique.

On ne peut évidemment se soucier du sort des hommes sans être infiniment touchés par celui des animaux.

Et pour finir, celle-ci à laquelle je crois également :

"Qu’est-ce que l’homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes disparaissaient l’homme mourrait, car ce qui arrive aux bêtes arrive bientôt à l’homme".• Le Chef indien Seattle

La manière dont nous les traitons nous dit précisément ce que nous sommes devenus.

Cher Jacques pardon, je fais un peu long mais c'est un sujet si accablant.

Je t'embrasse. Monique

Écrit par : monique | 30/03/2009

Répondre à ce commentaire

Coucou !

Ils sont devenus fous ces humains . Atroce spectacle , les coms précédents racontent bien l'horreur et la folie , tout est dit . Bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 31/03/2009

Répondre à ce commentaire

Tu as raison de nous rappeler toutes les horreurs dont certains "humains ?" sont capables et on enrage de ne pouvoir faire plus, si peu d'ailleurs.
Bises
Biche

Écrit par : Biche | 31/03/2009

Répondre à ce commentaire

malgré mes haut le coeur, j'ai regardé tout,
il ne faut pas se voiler la face,:

le comportement humain est sans limite dans le raffinement de l'atroce et du gratuitement abjecte.

Tant qu'il y aura une économie qui en tirera profit, je doute que cela cesse.
Effroyable

Écrit par : framboisine | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

Quelle horreur ! L'homme ne changera pas, tout ça pour de l'argent. Notre BB nationale, qui en avait fait un véritable combat pour les protéger, rien ni fait !

Bon mardi.

Écrit par : judith | 14/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis prête de signer et de vous encourager pour contre des personnes ou organismes qui ont la cruauté envers les animaux.

Écrit par : Kim Nguyen | 15/04/2009

Répondre à ce commentaire

je trouve sa horrible!!!!!Tous sa pour de l argent la meilleur solution c est de faire faire soufrire c est gents comme il font au phoque ou au bb phoque!je vous soutien au maximum pour continuer a les proteges.

Écrit par : remblamblan | 12/03/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ces images sont insoutenables, on peut et on doit s'en indigner. Mais qui sommes-nous, nous les Français qui faisons de la Chasse à Courre une tradition, nous chez qui de septembre à février la campagne résonne des coups de fusil de nos valeureux chasseurs qui flinguent à qui mieux mieux tout ou presque de ce qui passe à leur portée.
Est-ce plus cruel d'assommer des bébés-phoques que d'attendre en Mai sur des pylônes, des tourterelles épuisées qui viennent chez nous pour nicher... Avez-vous assisté à un concours de "Déterrage" où on lâche au cul d'un renard affolé un Fox qui le poursuivra jusqu'aux tréfonds du tunnel en bois dans lequel il a été lâché.
Je ne vous parle pas des corridas, nous pourrions encore être là dans trois jours tant je pourrais en dire...
Moi aussi je m'insurge contre ces massacres de phoques, contre les tueries "traditionnelles" des globicéphales aux Îles Feroë, sur la chasse à la baleine et aux dauphins encore pratiquées par les Japonais...Mais je serais plus à l'aise pour continuer à le faire quand nous aurons d'abord fait le ménage chez nous.

Quelles sales bêtes nous sommes, nous les humains !

Salut Jacques.

Écrit par : Crabillou | 13/03/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique