logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/10/2008

SAINT FRANCOIS ,LE 4 OCTOBRE

BONNE FETE A MON CHER FRANCOIS ,le papa d'Arthur

Mais également à Brigitte,Francine,Nicole ,Marie Clotilde et Daniéle !Nous nous sommes rencontrés grâce à St François .Il y a plus de 40 ans!
Aussi, pour la circonstance ,je leur dédie cette note .


Saint François d’Assise et les animaux





Le 4 octobre le jour de la Saint François d’Assise est déclarée "la journée mondiale des animaux" par le Congrès International pour la protection des animaux. Ce n’est pas une coïncidence mais bien la conséquence des relations qu’il entretenait avec les animaux. L’occasion de découvrir qui était cet homme et quels liens l’unissaient aux loups et aux oiseaux.




François est issu d'une riche famille marchande d'Assise, en Ombrie. À sa naissance, sa mère le fait baptiser sous le nom de "Giovanni" (Jean). De retour de son voyage en France où il a fait de très bonnes affaires et en hommage à ce pays, son père, Pietro Bernardone, lui donne le nom de Francesco (François), qu’il gardera et par lequel il sera universellement connu.

La jeunesse dissipée de Francesco est marquée par les aspirations de son époque. Fils d'un riche commerçant, il mène la belle vie et organise des fêtes avec ses condisciples. À l'époque des révoltes et des communes, roturier, il fait la guerre à la noblesse d'Assise et de Pérouse. La bataille de Ponte San Giovanni, en novembre 1202 sera pour lui suivie d'une année d'emprisonnement. La maladie contractée durant sa captivité continue après son retour à Assise et l'oblige à calmer ses ardeurs.

Il rêve alors de hauts faits d'armes pour être adoubé chevalier et acquérir le rang de noblesse. Mais tandis qu'il veut rejoindre l'armée de Gauthier de Brienne, un songe à Spolète lui fait abandonner ce projet. De retour à Assise, il abandonne peu à peu ses compagnons de fête et fréquente de plus en plus souvent les chapelles de la vallée dite Val di Spoleto.

En 1205 il a 23 ans. Alors qu'il est en prière devant le crucifix de la chapelle Saint-Damien, Francesco entend une voix lui demandant de "réparer son Église en ruine". Prenant l'ordre au pied de la lettre, il vend à Foligno des marchandises du commerce de son père pour pouvoir restaurer la vieille chapelle délabrée.

Furieux des excentricités de son fils, Pierre Bernardonne exige qu'il lui rende des comptes et le convoque en justice. Francesco, se réclamant d'un statut de pénitent qui le fait échapper à la justice laïque, sera alors convoqué par l'évêque. Lors de son audition sur la place d'Assise, au printemps 1206, François rend alors l'argent qui lui reste, ainsi que ses vêtements et, se retrouvant nu, il dit à son père et à la foule rassemblée: « Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais je peux dire : “ Notre Père qui êtes aux cieux, puisque c'est à Lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi ». L'évêque d'Assise le prend alors sous sa protection. François part pour Gubbio. Revenant à Assise vers l'été 1206, il restaure successivement les chapelles de Saint-Damien, de Saint-Pierre, et de la Portioncule.

Au début de 1208, dans la chapelle de la Portioncule (La Porziuncola), François comprend enfin le message de l'Évangile : « Dans votre ceinture, ne glissez ni pièce d'or ou d'argent, ni piécette de cuivre. En chemin, n'emportez ni besace, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton » (Matthieu 10,9). Il se retire dans une pauvreté absolue, se consacrant à la prédication et gagnant son pain par le travail manuel ou l'aumône. Il change son habit d'ermite pour une tunique simple. La corde remplace sa ceinture. Il est probable que sa fréquentation des lépreux date de cette époque et de la stabilité qu'il pouvait trouver auprès de la léproserie voisine. Bernard, fils de Quintavalle, et Pierre de Catane le rejoignent très vite, puis d'autres encore et François se retrouve à la tête d'une petite communauté. En 1210, le pape Innocent III, qui l'a vu en rêve soutenant la basilique Saint-Jean de Latran en ruines, valide verbalement la première règle rédigée par François régissant la fraternité naissante.

Rapidement, l'ordre franciscain tel que l'avait conçu François est dépassé par son succès et s'organise contre les vœux du fondateur, si bien qu'après un voyage en Égypte et une rencontre étonnante avec le sultan Al-Kamel (1219), François confie la direction de l'ordre à Pierre de Catane puis à Élie d'Assise. Il désapprouve également le goût naissant des Franciscains pour l'étude et l'enseignement, si bien qu'il refuse un jour d'entrer dans une maison conventuelle à Bologne lorsqu'il apprend qu'elle est surnommée « Maison des frères » et qu'elle comporte une école.

En 1221, durant le Chapitre général, il couche sur le papier la règle officielle qu'il veut donner à l'ordre. Ce texte, appelé aujourd'hui Regula prima, est jugé trop long et trop flou pour être praticable.


François d'Assise par Francisco de ZurbaránEn 1222, François se rend à Bologne où, à la demande de laïcs, il créera un troisième Ordre après celui des frères mineurs et des sœurs pauvres : le Tiers-Ordre, appelé aujourd'hui Fraternité séculière.

En février 1223, François se retire dans un ermitage pour reprendre la rédaction de la règle. Celle-ci sera discutée au chapitre de juin puis approuvée par la bulle Solet annuere du pape Honorius III, d'où son nom de Regula bullata.

En août 1224, Francesco se retire avec quelques frères au monastère de La Verna. Le 17 septembre (3 jours après la fête catholique de la Croix glorieuse), il reçoit les stigmates. Désormais, il est souvent malade, et est en proie à des crises d'angoisses. Il se réfugie dans une hutte près de l'église Saint-Damien, où il avait commencé son itinéraire spirituel et où vit la communauté des sœurs pauvres initiée par Claire d'Assise. Il y écrit son « Cantique de frère soleil » (ou « Cantique des créatures »), premier texte en italien moderne), célébration de Dieu en sa création, et l'un des grands poèmes italiens.
medium_2003.10.12_Mon_départ_en_retraite_32_3_.JPG


Il meurt le 3 octobre 1226, dans la chapelle du Transito (qu'on peut voir ainsi que la chapelle du Portioncule, conservées intactes et englobées dans la basilique Sainte Marie des Anges dans le Val di Spoleto non loin de la ville haute d'Assise). Il laisse un Testament où il professe son attachement à la pauvreté évangélique et à la Règle.

François a été canonisé dès 1228 par le pape Grégoire IX. Il fait partie des saints catholiques les plus populaires et sans doute celui qui est le mieux accueilli parmi les non catholiques ou non chrétiens.

À la suite de la nuit qu'il célébra dans une grotte à Greccio, l'usage de la crèche de Noël s'est répandu dans la famille franciscaine puis dans les foyers. À la suite de sa rencontre avec le sultan à Damiette, l'annonce de la prière par les cloches, puis l'Angélus se sont répandus. François est le patron notamment des louveteaux (branche du scoutisme réservée aux jeunes enfants, probablement en référence avec le miracle du « Loup de Gubbio )
(sources Wikipédia)






Commentaires

une jolie idée de nous parler de notre frère François et de nous faire redécouvrir ces quelques fresques merci à vous amicalement ASREEE

Écrit par : astree nicole | 04/10/2008

Répondre à ce commentaire

Serais-je un "Saint-François" moi aussi ? J'ai le goût des animaux, mais la sainteté ?

J'ai une belle soeur qui cherche une statue de St François pour placer dans une niche à l'extérieur de sa maison (environ 35 cm)

dominique

Écrit par : papydompointcom | 04/10/2008

Répondre à ce commentaire

oui une bonne idée. j'ai bien aimé cette note, St François d'Assise est le seul dans le "monde chrétien" (reconnu) à avoir plaidé pour le respect dû au monde animal, à entretenir un telle relation avec la nature. (je peux me tromper..).
correspondances avec d'autres cultures...

amitiés

béa

Écrit par : beatrice | 04/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est la Saint-François aujourd'hui...Je croyais que c'était la Saint-Hubert, car ça canardait sec dans les bois environnants...C'était pas vraiment leur fête aux animaux !
Comme d'habitude, bien documenté...
A Bientôt...

Écrit par : Crabillou | 04/10/2008

Répondre à ce commentaire

tout est dit, c'est magnifique §

amitiés de la Bretagne

Écrit par : marie-thé | 05/10/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jacques,

Je viens de faire l'acquisition d'une B.D à son sujet: Louppio, qui relate les avantures d'un gamin trouvé, de St François et du loup de Gubbio. De bonne tenue, et les enfants aiment bien les textes simples, avec des chansons et pour une fois sans violence ;

Le grillon

Écrit par : christian | 05/10/2008

Répondre à ce commentaire

je viens de lire le commentaire de Christian et j'allais te parler de Loupio, de Jean-François Kieffer dont mes petits sont adeptes,
Joli graphisme, belle inspiration, saine et sans chichi, CD avec chansons adorables et faciles à mémoriser, une vraie réussite. L'italie de Saint François, XIII° siècle, les yeux et le coeur d'un jeune troubadour,
aujourd'hui, 6 tomes,
Eloge à St François,moins difficile d'abord que par Messiaen
et une belle approche pour les enfants.
Fanfan du Fatras

Écrit par : framboisine | 06/10/2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique