logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/06/2008

VARIATIONS : CYGNES ET REFLETS....

Par ces temps de grosses chaleurs ,un peu de fraîcheur au bord de l'eau est bienvenue !


Le lac des cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovski:
14_Piste_14.mp3Scéne
16_Piste_16.mp3Danse des cygnes

Le cygne
Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes,
Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes,
Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil
A des neiges d'avril qui croulent au soleil ;

Mais ferme et d'un blanc mat, vibrant sous le zéphyr,
Sa grande aile l'entraîne ainsi qu'un lent navire.
Il dresse son beau col au-dessus des roseaux,
Le plonge, le promène allongé sur les eaux.
Le courbe gracieux comme un profil d'acanthe,
Il cache son bec noir dans sa gorge éclatante.

Tantôt le long des pins, séjour d'ombre et de paix,
Il serpente et laissant les herbages épais
Traîner derrière lui comme une chevelure,
Il va d'une tardive et languissante allure.

Tantôt il pousse au large et loin du bois obscur,
Superbe, gouvernant du côté de l'azur,
Il choisit pour fêter sa blancheur qu'il admire,
La place éblouissante où le soleil se mire.

Puis quand les bords de l'eau ne se distinguent plus,
A l'heure où toute forme est un spectre confus,
L'oiseau dans le lac sombre où sous lui se reflète
La splendeur d'une nuit lactée et violette,
Comme un vase d'argent parmi des diamants,
Dort, la tête sous l'aile, entre deux firmaments.

Sully Prudhomme (1839-1907)









Jules RENARD
Histoires naturelles
" Le cygne "

Il glisse sur le bassin, comme un traîneau blanc, de nuage en nuage. Car il n'a faim que des nuages floconneux qu'il voit naître, bouger et se perdre dans l'eau. C'est l'un d'eux qu'il désire. Il le vise du bec et il plonge tout à coup son col vêtu de neige.
Puis, tel un bras de femme sort d'une manche, il le retire, il n'a rien.
Il regarde : les nuages effarouchés ont disparu.
Il ne reste qu'un instant désabusé, car les nuages tardent peu à revenir, et, là-bas, où meurent les ondulations de l'eau, en voici un qui se reforme.
Doucement, sur son léger coussin de plumes, le cygne rame et s'approche. Il s'épuise à pêcher de vains reflets, et peut-être qu'il mourra, victime de cette illusion, avant d'attraper un seul morceau de nuage.
Mais qu'est-ce que je dis?
Chaque fois qu'il plonge, il fouille du bec la vase nourrissante et ramène un ver. Il engraisse comme une oie
























(toutes les photos ont été faites par moi)


Nom scientifique : Cygnus olor
Famille : anatidés
Taille : 140-160 cm (corps : environ 80 cm)
Envergure : 200-240 cm
Poids : mâle 10-23 kg
Âge maximum : 20 ans
Taux de survie : 80-95 %



Aspect
Le Cygne tuberculé est l'espèce la plus nombreuse et la plus répandue parmi les cygnes européens, il est aussi la seule espèce visible toute l'année. C'est aussi l'un des plus gros oiseaux volants au monde. Il se distingue des autres cygnes par un tubercule cartilagineux noir, situé à la base de son bec orangé. Lorsqu'il est sur l'eau, ce grand oiseau d'un blanc pur, est reconnaissable de loin grâce à son long cou gracieux qui recourbé en forme de S, contrairement aux autres cygnes européens. Lorsqu'il nage, ses rémiges secondaires sont souvent dressées. En vol, son cou est tendu comme celui des autres cygnes et les battements de ses ailes provoquent un son rythmé et musical, audible de loin. Les deux sexes sont semblables, mais le mâle est toutefois plus grand et son tubercule est plus gros, surtout au moment de la nidification. Son bec rouge orangé est aussi plus vif. Les jeunes cygnes sont généralement gris-brun sale, à bec gris sans tubercule.

Comportement
C'est un oiseau sociable, sauf quand il se reproduit. Dès le début du printemps, les cygnes commencent à délimiter leurs territoires, adoptant volontiers une attitude menaçante envers leurs congénères, mais aussi contre d'autres intrus, l'homme y compris. Il adopte alors une posture de menace caractéristique, les ailes dressées comme des voiles et la tête abaissée sur le dos. Il niche isolément, plus rarement en petite colonie. Il plonge la tête et le cou dans l'eau pour pâturer la végétation subaquatique.

Habitat
Le Cygne tuberculé fréquente les lacs, les étangs, les marais ou sur les cours d'eau paisibles bordés de roselières, de prairies, de joncs et d'arbustes. Oiseau semi-sauvage ou domestiqué, on le trouve fréquemment dans les parcs et aussi parfois sur les eaux salées ou saumâtres. En hiver on le rencontre en eau libre souvent en troupe en compagnie des foulques, des canards et des mouettes. Il supporte le gel s'il reste de l'eau libre.



Aire de répartition
Originaire de Scandinavie et d'Europe orientale, il a été introduit en de nombreux endroits et niche à présent dans toute l'Europe. Il niche au nord de la zone tempérée, depuis la France jusqu'à l'ouest de la Russie et la mer Noire.

Reproduction
Période de nidification : Avril ou mai.
Nombre de couvaisons : Une seule couvée.
Nombre d'œufs : 5 à 7 œufs, presque blancs, mouchetés de gris-vert ou de gris-bleu.
Incubation : 34 à 36 jours (femelle généralement).

Nid : construit au bord de l'eau par le mâle et la femelle, il est constitué d'un amas de végétaux et de roseaux.

Type de nichoir : il adopte volontiers un site de nidification artificiel, situé sur un radeau bien flottant sur les lacs ou les étangs, à condition d'y trouver une rampe d'accès en pente douce.

Jeunes : nidifuges. Ils sont élevés et protégés par les deux parents.
Envol : environ 4 mois et demi.
Emancipation : après 50 jours.
Plumage juvénile : un an.
Première nidification : 3 à 4 ans.

Migration
Sédentaire, mais les individus de Scandinavie et de l'est de l'Europe se déplacent vers l'ouest en hiver.

Voix
Cri faible et rare proche de la trompette, l'adulte émet de légers grognements en période de reproduction uniquement, mais les jeunes sont plus bruyants. En cas de menace, feulement agressif, comme un sifflement de serpent.

Nourriture naturelle
Les cygnes sont végétariens et se nourrissent de plantes aquatiques, d'herbes et de plantes herbacées poussant sur les rives.

Mangeoires
Dans les parcs, on leur donnera de préférence des flocons d'avoines, des céréales.

Etat des populations
En nette expansion depuis une vingtaine d'années en raison d'essaimages à partir des sites d'implantation d'origine, de l'arrivée d'oiseaux étrangers lors de vagues de froid ou de lâchers d'oiseaux semi-domestiques.

Eléments trouvés sur le site : http://www.oiseau-libre.net/

Commentaires

est-il un ou multiple, fils de son reflet, reflet de son père ou lui même dédoublé, cloné, ?
féérie de blancheur qui glisse en sillage égal, le cygne fascine, et pourtant sait mordre!
Jules Renard ne l'a pas raté, qui de sa plume lui a cloué le bec,
Photos magnifiques, Bonne nuit, cher provençal, Fanfan du Fatras

Écrit par : framboisine | 29/06/2008

Répondre à ce commentaire

magnifiques images.... bravo...quelle splendeur....bel hommage au cygne

Écrit par : folflo | 30/06/2008

Répondre à ce commentaire

Bonsoir extraordinaire photographe,

Des photos belles à couper le souffle. Quelle chance tu as de les contempler ainsi et de les immortaliser sur écran. Merci de nous donner le plaisir de mieux les connaïtre.
Bravo! J'ai grandement apprécié

Écrit par : Pierrette | 30/06/2008

Répondre à ce commentaire

Très rare photo d'un cygne en plongée. Tu as du passer des heures à observer avant de restituer ces clichés. Chapeau pour leur qualité. Jules Renard, lui , ne savait pas que le cygne est végétarien !

Amitiés du grillon

Écrit par : christian | 30/06/2008

Répondre à ce commentaire

Magnifiques tes photos et l'accompagnement.Tes cygnes nous font un signe de paix.Bonne journée et amitiés

Écrit par : Allier -née | 30/06/2008

Répondre à ce commentaire

Comme toujours photos splendides,prises sur le vif, on croirait être sur cet étang prés de ces oiseaux si romantiques. Bravo!!




Amitiés
hélène

Écrit par : hélène | 30/06/2008

Répondre à ce commentaire

Oh!Jacques, ces photos sont superbes! la musique qui les accompagne....ce reflet du cygne dans l'eau....

"L'oiseau dans le lac sombre où sous lui se reflète
La splendeur d'une nuit lactée et violette".

C'est tout simplement beau.

merci.

Bises

betty

Écrit par : betty | 02/07/2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique