logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/10/2007

SAINT FRANCOIS ET GIOTTO

AUJOURD'HUI C'EST LA St FRANCOIS! ALORS BONNE FETE A NOTRE FRANCOIS BIEN AIME !!!!! QUI BIENTOT VA ETRE PAPA...

medium_e4_3.2.jpg


BONNE FETE EGALEMENT A NICOLE,FRANCINE, BRIGITE,MARIE-JO , DANIELE,AUX PEREGRINS DE BLOG50 ......ILS SAVENT POURQUOI.....
03_Il_lupo_di_Gubbio.mp3
05_Divina_Commedia_Paradiso_XI._Ges.mp3
06_I_trattato_di_Miracoli.mp3
09_La_Predica_della_Perfetta_Letizia.mp3
01_Le_Cantique_des_Creatures.mp3


Qui est Saint François d'Assise ?


Né à Assise (en Italie) en 1181, d'où l'appellation "François d'Assise", François est issu d'une famille riche. Il vit comme tous les jeunes de son âge et de son époque diverses expériences : les fêtes, les escapades et même la guerre durant laquelle il est fait prisonnier et souffre de maladie. Durant sa convalescence, il ressent une insatisfaction profonde face à la vie. Il cherche, il regarde autour de lui mais il reste sans réponse...

Un jour en écoutant un passage de l'Évangile, il lui vient une réponse à ce qu'il cherche : passer sa vie à aimer toute la création. Il transforme alors sa vie, il se fait pauvre, se soucie d'annoncer les messages de joie, d'espoir et d'amour contenus dans la Bible, et de porter la paix aux gens et à toute la Création. Il s'habille d'un vêtement gris et se ceint la taille d'un cordon. Il porte ainsi le vêtement du pauvre de son époque.

Toute sa vie, il fait la promotion de la solidarité aux pauvres, aux démunis, aux marginalisés. Il dénonce les injustices et s'oppose à toute appropriation. C'est dans la prière qu'il trouve toute sa force pour aimer et pour aider les autres. Un jour, il réalise que toute la Création forme une grande famille, une sorte de fraternité universelle. Il invite tous les humains à l'amour mutuel et au respect de notre mère la Terre, notre soeur la Lune, notre frère le Soleil...



Au terme de sa vie, il rédige ce qu'on appelle le "Cantique du frère Soleil" qui est l'aboutissement de ses enseignements sur le respect et l'amour que tous les humains doivent porter envers toutes les créatures de Dieu. Il rejoint ainsi les préoccupations de ceux et celles qui se soucient de la défense de la nature, des animaux et de l'environnement. C'est d'ailleurs pourquoi, en 1979, il est proclamé "patron des écologistes".

Après sa mort, l'Église le reconnaît comme "saint", c'est-à-dire comme un homme dont les vertus peuvent être un exemple pour tous : aimable, pacifique, pieux, humble, fraternel, juste. Depuis le 13ème siècle, des milliers d'hommes et de femmes (la famille franciscaine) suivent ses traces en se laissant inspirer par son style de vie. C'est donc dire que même huit siècles plus tard, François d'Assise a encore quelque chose à dire à nos sociétés à travers des hommes, des femmes, à travers nous..


IL PARLE AUX OISEAUX.....


PARTAGE SON MANTEAU .....


RECOIS LES STIGMATES...







GIOTTO (1267-1337)
medium_250px-Uffizi_Giotto.jpg


Giotto di Bondone ou Ambrogiotto di Bondone (Vespignano, 1267 - Florence, le 8 janvier 1337) est un peintre, sculpteur et architecte italien du Trecento, dont les œuvres sont à l'origine du renouveau de la peinture occidentale. C'est l'influence de sa peinture qui va provoquer le vaste mouvement de la Renaissance à partir du siècle suivant.

Giotto se rattache au courant artistique de la Pré-Renaissance, dont il est l'un des maîtres, qui se manifeste en Italie, au début du XIVe siècle. En cette fin du Moyen Âge, Giotto est le premier artiste dont la pensée et la nouvelle vision du monde aidèrent à construire ce mouvement, l'humanisme, qui place l'homme à la place centrale de l'univers et le rend maître de son propre destin.

Les fresques que Giotto a peintes à Florence (église Santa Croce de Florence), à Assise (basilique Saint-François d'Assise) et à Padoue (chapelle des Scrovegni ou chapelle Santa Maria dell'Arena dans l'église de l'Arena de Padoue) figurent parmi les sommets de l'art chrétien.

BIOGRAPHIE
Giotto naît dans une famille paysanne de Colle di Vespignano, un village près de Vicchio di Mugello, dans le Nord-Est de Florence, en Toscane. D'après la légende, recueillie par Lorenzo Ghiberti et Giorgio Vasari, Giotto enfant aurait commencé par garder les chèvres de son père Bondone, et le peintre Cimabue, le surprenant à dessiner sur une pierre avec un charbon près d'un cours d'eau, émerveillé de son génie précoce, aurait emmené le jeune berger, âgé d'une douzaine d'années, dans son atelier. On peut voir la pierre commémoratrice près du pont relatant cette rencontre hypothétique.

Quoiqu'il en soit, c'est bien Cimabue qui assura la formation de ce jeune garçon au talent prometteur.


Dans sa technique, Giotto marque une rupture avec l'art gothique italien du Trecento. Passant d'une conception hiératique de la peinture - c’est-à-dire symbolique de la représentation des personnages dans une conception plutôt figée de la stature - il lui insuffle un certain naturalisme. Ainsi, il représente des scènes dans lesquelles l'accent est mis sur la communication entre les personnages et la perspective à un point de fuite, quoique l'espace représenté y soit parfois ambigu étant donné l'emplacement des personnages qui cachent les vecteurs. Tout en laissant de côté la représentation française délicate des personnages pour en accentuer la solidité, il continue tout de même à puiser dans le répertoire des motifs gothiques tels que les quadrilobes.

Les survols historiques de la peinture européenne accordent à l'artiste toscan une place prépondérante dans les débuts de la peinture italienne renaissante.

Il eut Taddeo Gaddi comme élève.

Giotto mourut à Florence le 8 janvier 1337 et fut enseveli avec pompe dans la cathédrale dont il avait été l'architecte. De sa femme, Ciuta di Lapo di Pela, il avait eu huit enfants, dont l'aîné, Francesco, fut inscrit en 1311 dans la compagnie des peintres de Florence.

Ses peintures sont d'inspiration religieuse : nombreux retables, grandes surfaces couvertes de fresques à Padoue (scènes de la Bible à la chapelle de l'Annunziata ou des Scrovegni) et à Assise (basilique inférieure et, surtout, scènes de la vie de François d'Assise dans la basilique supérieure).

De nombreux artistes modernes ont trouvé l'inspiration dans l'œuvre de Giotto, - où ils puisaient à la source d'un humanisme qui reste valable à toutes les époques

SOURCE WIKIPEDIA

medium_280px-Giotto_di_Bondone_086.jpg

Giotto, Vierge à l'enfant, Peinture sur bois, (v. 1320), National Gallery of Art, Washington D.C

Commentaires

J'admire les peintres ,sculteurs,l'art,tout ce que l'homme peut faire de beau.Autant il peut être bon autant il peut être cruel.Pour moi aussi le manque de temps et de compétences en informatique font que je ne suis pas régulier dans mes notes, j'ai comme tu le sais supprimé 123 notes, idiot, et j'ai tellement de choses à écrire.

Amicalement et merci Valter.

Écrit par : Prof Lefrère | 04/10/2007

Répondre à ce commentaire

et Saint François et Messiaen, ? Tu n'as pas un petit extrait du prêche aux oiseaux à nous offrir?
J'ai écouté dix fois depuis ce matin Josquin des Prés, quelle splendeur!
Quant à Giotto, on en tombe à genoux
Quelle journée chez toi! Ouverture sur la peinture, la mystique, la musique et les pierres de Digne.

Écrit par : QI d'HUÎTRE | 04/10/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour,


Le rayonnement de St François est immense, et il faut voir les pélerins se rendre à Assise sur les lieux où il a prêché pour le toucher du doigt. Ils passent avec vénération devant la cellule où il vivait.

Notre époque manque totalement de grands hommes comme lui, depuis que les Gandhi, Mère Thérésa, l'abbé Pierre, Jean Paul II sont morts. Il reste le créateur du micro crédit au Pakistan, Mohammad Yunus, peu connu en Occident, un peu de Nelson Mandela, bien âgé.

Après, on tombe sur des sportifs !! Même Coluche n'a pas d'équivalent aujourd'hui !!


Amitiés du grillon

Écrit par : christian | 05/10/2007

Répondre à ce commentaire

non non, je suis veuve et religieuse ! : Françoise Romaine, en mars
As-tu lu les Fioretti?

Écrit par : QI d'HUÎTRE | 05/10/2007

Répondre à ce commentaire

Bravo pour cette note détaillée sur François d'Assise et sur les fresques de Giotto dans la Basilique. En ce qui nous concerne, nous restons profondément marqué par les heures passées au monastère de San Damiano... on en reparlera lorsque nous serons arrivés à Assise.
Bravo pour vos magnifiques photos: un vrai régal!

Écrit par : Pérégrins | 09/10/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour. Je suis étudiante et j'ai étudié les oeuvres de Giotto sur Saint François d'Assise. Je trouve sa vie remarquable et porteuse de sagesse.
Serait-il possible que vous me donniez quelques renseignements sur ses oeuvres?
Je souhaiterais savoir où se trouvent les oeuvres de" "Saint- François recevant les stigmates"," Saint- François s'adressant aux oiseaux"? Et en quelle année ont-elles été faites?
Je vous en remercie d'avance.
Bonne continuation pour votre site.
En espérant recevoir de vos nouvelles.

Écrit par : Elodie | 28/09/2008

Répondre à ce commentaire

Je pense que vous n'avez pas reçu mon mail. !!

Écrit par : elodie | 28/09/2008

Répondre à ce commentaire

Waw, j'adore votre billet, merci à vous de partager ces idées et je suis pleinement d'accord avec vous... Permettez-moi d'insister, oui votre site est bon, je reviendrai régulièrement vous lire ! Ca fait du bien de vous lire, oui oui !

Écrit par : mutuelle | 17/05/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique