logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/09/2007

VISA ,VOUS AVEZ DIT VISA ??

COMMUNIQUÉ LDH
Paris, le 13 septembre 2007



Des tests ADN pour les demandeurs de visas :
les étrangers sont-ils des êtres humains de seconde zone ?



Des tests ADN pour les demandeurs de visas : l’amendement au projet de loi « maîtrise de l’immigration » qui vient d’être adopté par la commission des lois de l’Assemblée nationale apporte une nouvelle pierre à l’édifice de la rupture avec le droit commun et avec les principes de la République.

Il s’agit de « proposer » (sic) aux demandeurs de visas de faire effectuer, à leurs frais, un test ADN pour obtenir une empreinte génétique prouvant leur filiation. Faut-il rappeler que l’article 16 du Code civil interdit formellement toute « étude génétique des caractéristiques d’une personne » sauf « à des fins médicales ou de recherche scientifique » ? Seul un magistrat peut ordonner le recours aux empreintes génétiques pour établir une filiation. Mais ce qui est bon pour les Européens ne l’est plus pour certaines catégories d’étrangers qui relèvent apparemment d’une immigration que la majorité parlementaire ne veut plus « subir ».

Dérogation au droit commun, traitement discriminatoire… à plus d’un titre : ces analyses coûtant plusieurs centaines d’euros, on voit aisément quel genre de tri entre les demandeurs elles permettront, alors surtout qu’il faudra déjà, si le projet est adopté, payer des études de français avant de prétendre obtenir un visa. Etre un immigré « choisi » ne sera pas donné à toutes les bourses.

Quant à l’hypocrisie qui consiste à prétendre que le test ADN ne sera que « proposé » et non imposé, elle ne trompe évidemment personne : nul ne sera obligé de passer le test… ni d’obtenir un visa.

Chaque semaine, ou peu s’en faut, apporte désormais son lot d’innovations « décomplexées » qu’aucune hésitation, aucun scrupule ne semble pouvoir retenir. Jusqu’où notre pays sera-t-il ainsi entraîné sur la voie du refus de l’autre, de la stigmatisation et de la suspicion généralisée ?

La Ligue des droits de l’Homme appelle l’ensemble des parlementaires à mesurer les risques que cet emballement incontrôlé fait courir, à plus ou moins brève échéance, aux valeurs de la République et à la cohésion de la société française.

Commentaires

C'est là que l'on voit que la connerie n'a pas de limite.salut ami de la nature

Écrit par : heraime | 14/09/2007

Répondre à ce commentaire

Pourtant déja plusieurs pays européens ont adopté des mesures similaires ...et nous sommes dans l'Europe ! salut Jacques merci de la visite !

Écrit par : ventdamont | 14/09/2007

Répondre à ce commentaire

Il me semble déjà entendre le bruit des bottes !!! Biche

Écrit par : Biche | 14/09/2007

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que tout ça parait assez choquant: des tests ADN pour demander un visa, c'est vraiment n'importe quoi....
Merci de nous alerter sur cette aberration....
Amitiés
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 14/09/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je n'ai entendu parler de test ADN que pour les regroupements familiaux et pas pour la demande du visa du chef de famille.
Celles et ceux qui travaillent dans des organisations humanitaires, bénévoles ou non, savent qu'un passeur chinois ou d'une autre nationalité n'hésitera pas à faire passer pour la soeur, le fils ou la fille de quelqu'un qui est déja légalement en France dès qu'il n'y a pas de contrôle au regroupement familial.
Et je pourrai vous monter des faux papiers fort bien imité de plusieurs pays d'Afrique certifiant que Mamadou ou Benita est bien le fils ou la fille d'un tel.

Entre lutter contre les abus et le droit des honnêtes gens, la frontière est souvent difficile à respecter. Mais c'est facile de crier au loup sans savoir !

Je rappelle que dans le cas d'adoption d'enfant par des familles , le test de dépistage du sida, comme d'autres maladies graves est si fortement conseillé qu'il est demandé par toutes les familles adoptives. Et là, on ne parle pas de citoyen de seconde zone.

Le grillon qui approuve une telle mesure, à condition qu'elle soit faite gratuitement sur le sol français à l'arrivée,en cas de doute uniquement, sous le contrôle d'une ONG type UNICEF ou autre. Il ne sagit pas de faire n'importe quoi, mais il s'agit de ne pas se laisser berner par des clandestins.

Écrit par : christian | 19/09/2007

Répondre à ce commentaire

je trouve néanmoins fort dangereux pour la démocratie en général et son devenir ce type de mesure ! même si je ne nie pas qu'il y ai des problèmes.
mais tout ce beau dispositif peut dériver gravement : de dispostions en dispositions, que devient notre, la, liberté ?
le "patriot act" à la française me fait peur.
Grillon, tu ne crois pas que les autorités sauront se passer de notre avis et contourner ce qui encadrerait cette mesure pour d'autres desseins ?
le ventre est encore chaud....

amicalement
Béatrice

Écrit par : beatrice | 22/09/2007

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique