logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2007

LE MIEL DE HAUTE PROVENCE.

LE MIEL DE HAUTE PROVENCE EST UN DES NOMBREUX "TRESORS" DE "MON PAYS" .ON NE PEUT PAS SE BALADER SANS RECONTRER DE NOMBREUX RUCHERS DISPOSES A PROXIMITE DES CHAMPS DE LAVANDIN SUR LE PLATEAU DE VALENSOLE OU AILLEURS .LES APICULTEURS SONT NOMBREUX ET SUR LES MARCHES OU LES FOIRES ON TROUVE TOUTES SORTES DE PRODUITS DERIVES DE L'APICULTURE .

medium_05.jpg

medium_miel-lavande.jpg

L'apiculture trouve chez nous toutes ses lettres de noblesse, avec des conditions particulièrement favorables à l'élaboration de miels de qualité : une flore sauvage, variée, un soleil généreux et une nature préservée.
Le plus réputé est le miel de lavande de couleur ambrée, de saveur délicate et d'un goût incomparable. Il y a également le miel de romarin typique de la Haute-Provence et le miel toutes fleurs que l'on trouve chez les apiculteurs de montagne. De nombreux producteurs proposent de la gelée royale, du nougat, du pain d'épice, de l'hydromel et même de la confiture au miel.

PETIT HISTORIQUE

L'abeille est connue depuis la plus haute Antiquité.

medium_abeille-05.jpg


Dès l'âge de la pierre, on en retrouve des dessins gravés sur les parois des cavernes. Sur les parois de la grotte de la Arena à Bicorp (province de Valence, en Espagne), on a relevé une gravure représentant la récolte du miel à l'époque paléolithique, il y a +- 20.000 ans.

4 siècles avant Jésus-Christ, Aristote de Stagire faisait l'éloge des abeilles dans son "Histoire des Animaux". Virgile les a chantées dans ses "Géorgiques". Et Hypocrate, le grand médecin de l'Antiquité, déclarait que l'usage habituel du miel conduit à la plus extrême vieillesse.
medium_06.jpg


Dans le Coran, Mahomet dit à ses disciples : "Mange du miel, mon fils, car le miel n'est pas seulement une excellente nourriture mais un remède très utile contre nombre de maladies."

Du miel, cette ambroisie des dieux, n'en fut-il pas retrouvé dans de riches amphores garnissant le tombeau de certains Pharaons dans la vallée des rois ?
Les Egyptiens, les Romains et les peuples de l'inde considéraient le miel comme le symbole de la pureté et en faisaient un accessoire rituel de la cérémonie de mariage.
(de là vient probablement l'expression "Lune de Miel")

LES ABEILLES
La colonie se compose des trois types d'individus suivants
medium_abeilleguepebourdon-insolite-essaim-cep-charente-864377.jpg


LA REINE
medium_reine.jpg

La Reine est la seule femelle parfaite de la ruche, la seule dont l'organisme génital complètement développé soit susceptible d'être fécondé. Elle est facilement reconnaissable à sa taille plus forte que celle de l'ouvrière et son abdomen plus long. Elle reçoit l'accouplement du mâle généralement 5 à 6 jours après sa naissance au cours du vol nuptial.
Toute reine vierge peut pondre des œufs qui donneront naissance à des mâles. Toute reine fécondée pond indifféremment et suivant les circonstances des œufs mâles ou femelles.
La reine vit et pond en moyenne trois ou quatre ans. Elle possède un aiguillon mais ne s'en sert que difficilement et ne pique pas l'homme lorsqu'il s'en saisit.
L'OUVRIERE
medium_ouvriere.jpg

Les ouvrières sont des femelles atrophiées. Leur fonction n'est donc pas d'assurer le repeuplement de la colonie, mais de subvenir par leurs travaux à ses besoins, en récoltant le nectar et le pollen des fleurs, en nourrissant les larves et la reine et en maintenant à l'intérieur de la ruche la température nécessaire à l'éclosion du couvain.. Ce sont les ouvrières qui décident au remplacement de la reine, à défaut de l'apiculteur lui-même, en élevant des larves femelles de moins de trois jours, dans des cellules spéciales et en les nourrissant d'une bouillie très riche dite " Gelée Royale ".
Si la colonie vient à perdre sa reine sans qu'il y ait d'œufs de remplacement, certaines ouvrières peuvent par une nourriture appropriée pondre. Elles sont appelées ouvrières pondeuses
LE MALE
medium_male.jpg

Les mâles sont élevés au printemps pour assurer la fécondation des jeunes reines et sont mis à mort par les abeilles elles-mêmes à la fin de la saison mellifère.
Leur taille plus volumineuse que celle de l'ouvrière permet de les reconnaître plus facilement cependant leur abdomen n'est pas aussi allongé que celui de la reine. Ils ne possèdent pas d'aiguillon et ne peuvent donc piquer.
Leur fonction est de féconder les reines vierges au cours des vols qu'ils effectuent à l'heure chaude de la journée. S'ils puisent le nectar des fleurs, c'est uniquement pour assurer leur nourriture et non pour l'emmagasiner dans la ruche
medium_01.jpg

LE MIEL
Le miel est la solution sucrée produite par le nectar et autres substances sucrées que les abeilles récoltent sur les végétaux, enrichissent de substances provenant de leur propre corps, transforment dans celui-ci, entreposent dans leurs rayons et font murir. L'état du miel, liquide ou cristallisé, sa couleur, claire ou foncée, dépendent uniquement de son origine florale. Ce n'est donc pas, en soi, un critère de qualité. Les miels riches en glucose (colza, trèfle) cristallisent rapidement. Les miels pauvres en glucose (acacia, chataignier) restent liquides très longtemps (les différentes variétés de miel).
Les caractéristiques du miel
Il existe en fait de nombreuses variétés de miel qui sont composés, en moyenne, de:

20% d'eau, souvent moins mais jamais plus de 22%;
75% à 79% de sucres dont 70% de sucres simples et le reste de sucres composés;
1 à 5% de protéines, sels minéraux et oligo-éléments, acides organiques (dont acide formique), substances aromatiques essentielles, une substance antibiotique (inhibine), des grains de pollen et des pigments.
Voici quelques caractéristiques du miel:
- Sa couleur dépend du nectar dont le miel est issu et est accentuée par son viellissement.
- Son odeur subtile et typique pour chaque variété posséde une prédominance selon son origine botanique.
- Sa saveur est très sucrée, au goût très prononcé ou à la saveur douce.
- Sa densité moyenne est d'environ 1,4 à 20°C. Elle peut varier si les conditions de conservation sont mauvaises.
- Son pH est acide, souvent aux environs de 5,5.
- Sa consistance est très variable: fluide ou solide ainsi que tous les intermédiaires possibles. Elle varie aussi selon la température, la teneur en eau et la richesse du miel en glucose ou en lévulose.


Le miel de lavandes
Délicatement parfumé, c'est le miel provençal par excellence, puisqu'on le trouve principalement produit dans les Alpes de Haute Provence, il est d'une belle couleur jaune doré .
Sa cristallisation n'intervient que plusieurs mois après sa récolte. Il peut avoir une consistance douce et fine.
Le miel de lavande peut recevoir le Label Rouge, garantie de qualité supérieure.
Date de production: fin juin, juillet, jusqu’a mi-août.
medium_03.jpg


Le miel d'acacia
Le miel d'acacia principalement produit dans le département de l'Isère et jusqu'au pied du Jura, est très clair, son parfum délicat, son goût suave et sa consistance fluide contribuent à faire de ce miel un produit fort apprécié.
Date de production: fin mai débutjuin.
medium_Robinier.jpg


Le miel de châtaignier
Sa forte personnalité le rend très facilement reconnaissable; de couleur brune (assez claire à très foncée selon sa provenance et selon l'année), d'une odeur forte et pénétrante, sa saveur tannique légèrement amère en font un miel qui peut surprendre.
Il est principalement produit en Ardèche , dans le Var (massif des Maures)et sur le plateau d'Albion au mois de juin.
medium_ab050619049.jpg


Le miel du pays dAix
Appelé aussi Miel Mille Fleurs, c’est un miel auquel on ne peut attribuer une origine florale dominante. Réellement unique et inimitable, il est le produit de l'harmonie de la nature, né de l'alliance subtile de toute la flore méditerranéenne riche de nombreuses espèces mellifères (romarin, thym, bruyère blanche etc....)
date de production :le printemps.

LA CIRE
Elle est produite par les glandes cirières des ouvrières qui se trouvent sur certains anneaux de leur abdomen. La cire est peut-être la mieux connue de toutes ces substances. Dans la ruche, elle constitue le matériau de base des rayons contenant le miel, le pollen ou les larves. Utilisée brute, elle sert aux artistes pour réaliser des moulages mais en combinaison avec d'autres produits du commerce, elle permet de confectionner des cirages, des encaustiques, des cosmétiques et même des pâtisseries - les cannelés de Bordeaux, par exemple.
medium_PHOTO_GATEAU_CIRE_2.gif


LE VENIN
Produit par la glande à venin de l'abdomen, près de l'aiguillon, son utilisation est avant tout médicale. Il semblerait que le venin soit recommandé dans le traitement des rhumatismes.


LA GELEE ROYALE
medium_04.jpg

La gelée royale est la sécrétion des glandes hypopharyngiennes des ouvrières . Elle se présente comme une bouillie blanchâtre d'odeur et de saveur caractéristiques. Elle est distribuée par les ouvrières aux très jeunes larves mais on la trouve en quantité beaucoup plus importante dans les cellules royales, c'est-à-dire celles où les abeilles élèvent de nouvelles reines. Par ailleurs, elle constitue l'essentiel de la nourriture des reines pendant toute leur existence.
La composition de la gelée royale est telle que seules les larves qui la reçoivent en abondance peuvent évoluer en reines, c'est-à-dire en femelles parfaites. Celles qui en sont privées dès le 3ème jour de leur vie deviennent des ouvrières dont les organes reproducteurs sont atrophiés.
La gelée royale est donc un produit de composition remarquable comprenant environ 30% de matière sèche se décomposant comme suit :
50% Protides,16%Lipides,25%Glucides,2%cendres,7%divers
La partie protidique contient des protéines et des acides aminées libres. La gelée royale est très riche en vitamines du groupe B.


LA PROPOLIS
Il s'agit d'une sorte de mastic composé de résines récoltées sur différents bourgeons de peuplier, entre autres - de cire et d'autres éléments en moindres quantités. Les abeilles s'en servent pour consolider leurs constructions, pour rétrécir et donc protéger les entrées de leur habitation, pour colmater des fissures ou encore pour embaumer les petits animaux - mulot, couleuvre, etc. - qui, après avoir réussi à s'introduire dans la ruche, y ont été tués mais que les abeilles n'ont pas eu la force de ressortir. La propolis est un très puissant antiseptique et, dit-on, un antibiotique naturel.

LE POLLEN, semence male des fleurs, est récolté par les abeilles pour nourrir les jeunes larves. Très riche en protéine et en oligo- élément, il se consomme seul ou mélangé à du miel ou à un laitage.
Il est, bien sûr, récolté sur les fleurs. Les abeilles en font de petites pelotes qu'elles piquent dans un creux de leurs pattes postérieures prévu à cet effet et qu'elles rapportent à la ruche où il servira à fabriquer le "pain d'abeilles", nourriture des larves. Le pollen est, lui aussi, un remarquable aliment de complément pour l'homme.
medium_pollen.jpg


POLLINISATION
medium_07.jpg

Fécondation de l'ovule des fleurs par le pollen produit par les anthères.
Par la pollinisation, les abeilles jouent un rôle essentiel dans la conservation de notre patrimoine naturel.

En transportant le pollen de fleur en fleur les butineuses favorisent leur fécondation, contribuant ainsi largement à l'amélioration des rendements des cultures agricoles et à la sauvegarde des espèces végétales sauvages.

L'augmentation des rendements de l'agriculture par la pollinisation représente 40 fois la valeur de la production de miel.

En Provence par exemple, les abeilles sont particulièrement recherchées par les maraîchers régionaux, car ce sont elles qui assurent la pollinisation des melons et autres curcurbitacées.

De plus, elles contribuent largement à la pollinisation

LE BUTINAGE DU NECTAR ET SA TRANSFORMATION EN MIEL

Le butinage du nectar est l'activité la plus longue pour l'ouvrière. Mais le vol est assujetti à certaines conditions:

la température ambiante ne doit pas descendre en dessous de 10°C;
il ne doit pas y avoir de vent;
une grande luminosité augmentera le butinage;
la pluie empèchera le butinage.
Les abeilles butinent le nectar des fleurs qui est de l'eau sucrée ( 80% d'eau et 20% de sucre environ ). La transformation du nectar en miel repose sur le principe de la trophallaxie: échange de la nourriture. Le passage du nectar d'abeille en abeille par suite de régurgitation et d'absorption va permettre sa concentration.
De plus, les abeilles incorporent au nectar des sécrétions de leurs glandes salivaires riches en ferments, en diastases (invertases principalement) qui vont transformer les polysacchrides du nectar en sucres simples. On peut alors se poser la question: le miel est-il un produit végétal ou animal?
Le miel ainsi obtenu est entreposé dans les alvéoles où il s'affine: c'est la maturation. Un peu d'eau va encore être éliminée grâce la ventilation effectuée par les ailes des abeilles. Toutes ces étapes ont en fait permis d'inverser les proportions en sucre et en eau du nectar en miel.
Ensuite, l'abeille opercule les alvéoles par un bouchon de cire.

LA RECOLTE DU MIEL
La récolte du miel se fait à la fin du mois d'août ou au début du mois de septembre. A cette période, les abeilles continuent de butiner les fleurs mais les cadres sont quasiment pleins car elles ont butiné tout l'été.
medium_miel.jpg

Contrairement au transfert de ruche qui s'effectue plutôt à la tombée de la nuit, la récolte du miel se fait en pleine journée lorsque la majorité des abeilles sont parti butiner et ne sont donc pas dans la ruche. Cette opération nécessite d'être réalisée le plus rapidement possible et le plus délicatement possible car elle consiste en fait à piller les abeilles de leur récolte... ce qui peut les rendre très agressives!
On récolte uniquement le miel présent sur les hausses. En aucun cas on ne touche aux provisions du nid à couvain du corps de la ruche afin de leur assurer une réserve de nourriture pour l'hiver.
medium_raconte-moi_4.jpg

medium_raconte-moi_14.jpg

L'extraction à l'aide d'un extracteur doit suivre la récolte. Il s'agit en fait d'un appareil cylindrique dans lequel on dispose 4 cadres horizontallement puis on le fait tourner ce qui provoque une force centrifuge et permet au miel de couler au fond de l'extracteur. On recueuille ensuite le miel dans de grands bidons par une ouverture avant de le mettre en pots.
Les étapes de traitement
Une fois les cadres de hausses récupérés, l'apiculteur les emmène à la miellerie. Là, il retire les bouchons de cire des alvéoles à l'aide d'un couteau à désoperculer (ou de machines à lame vibrante dans les grandes exploitations).

Les cadres sont ensuite placés dans un extracteur, grande cuve en acier inoxydable qui utilise la force centrifuge pour extraire le miel des alvéoles. En aucun cas celui-ci ne doit être chauffé.

Le miel est ensuite filtré plusieurs fois afin d'éliminer les résidus (cire, abeilles mortes, etc.).

Après l'extraction et la filtration, les cadres sont replacés dans la ruche pour que les abeilles finissent de les nettoyer. Le miel, quant à lui, est placé dans des maturateurs où il décante pendant plusieurs jours (de 48 heures à 1 semaine). Durant ce laps de temps, les bulles d'air accumulées lors des manipulations précédentes s'évacuent lentement. C'est pourquoi plus la décantation est longue, meilleure est la purification.

Le miel est enfin prêt à être conditionné… et mangé !
medium_bxp27993.jpg

medium_abeille_20sur_20reine-marguerite.jpg

Commentaires

Ben,dis dont..tu en connais un rayon.......sur le miel.je t'ai lu avec intérêt car j'adore le miel.c'est trés intéresssant .Quand j'irais voir mes enfants du côté de Volonne,je pense que j'en trouverais.merci pour toutes ces explications.bonne soirée. @+

Écrit par : mireille | 24/04/2007

Répondre à ce commentaire

Eh bien, cher Jacques, une vraie encyclopédie sur le miel... quel boulot pour les abeilles et pour toi qui a su nous "butiner" tout ça....
C'est vrai que le miel d'acacia est très délicat au goût, mais comme j'ai vécu plusieurs années dans les montagnes à 1200 mètres d'altitude (on avait des ruches), j'aime aussi beaucoup le miel de pin.
Par contre, la gelée royale, malgré son prix, je n'en suis pas très fana, j'en ai goûté une fois et je n'ai guère apprécié...
Amitiés.
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 25/04/2007

Répondre à ce commentaire

tu pratiques le copier coller ou bien tu tapes tout? Quelle documentation! passionnant, et alléchant! Cependant,j'apprécie modéremment la saveur du miel, je dois l'avouer, mais c'est un produit merveilleux, on l'utilise même chez les grands brûlés pour favoriser la cicatrisation, le savais-tu?

Écrit par : la poule au Pau | 25/04/2007

Répondre à ce commentaire

Merci , Jacques pour ce beau reportage sur les abeilles . Belles photos qui accompagnent le texte , beau tournesol , la nature dans toute sa splendeur ,pour qui sait l'apprécier à sa juste valeur .

Écrit par : gérard | 25/04/2007

Répondre à ce commentaire

Une leçon complète sur la provenance du miel et de la colonie des abeilles ! Très intéressant , Qui peut imaginer tout le travail que font celles-ci pour fabriquer le miel ! Tu parles en homme de métier , les apiculteurs n'ont rien à nous apprendre , ta note nous a tout expliqué ! Bravo et que sonnent les campaniles pour acclamer la nature de leur son , que j'imagine "argentin "....merci Jacques ...amicalement ! huguette

Écrit par : macary huguette | 26/04/2007

Répondre à ce commentaire

Merci pour cet agreable depaysement et ces informations passionnantes d'une region que j'adore !!!

C'est passionnant ! Accepteriez vous que je vous mette en lien ?

Bises Jacques en souhaitant que d'autres personnes aiment autant leur region !

Marie-Ange

Écrit par : Marie Ange | 10/10/2007

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique