logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/04/2007

LE GINKGO BILOBA

VOUS CONNAISSEZ CERTAINEMENT CET ARBRE MAGNIFIQUE !LES BOURGEONS DE CELUI QUE J'AI PLANTE CHEZ MOI VIENNENT D'ECLORE AUSSI J'AI EU ENVIE DE VOUS FAIRE PARTAGER L'HEUREUX EVENEMENT...

medium_2007.04_PRINTEMPS_041.jpg

medium_2007.04_PRINTEMPS_042.jpg


medium_fall2.jpg


Ce très bel arbre, dont les feuilles prennent à l’automne une tonalité jaune d’or, est originaire de Chine, et fut longtemps protégé par les prêtres bouddhistes, qui contribuèrent à sa préservation. C’est en 1690 que Kaempfer publia la première description de l’arbre et proposa le nom générique de Ginkgo. Linné confirma cette appellation en 1771, en la faisant suivre du nom d’espèce biloba pour souligner le caractère bilobé de ses feuilles.

Son nom en français :
Arbre aux quarante écus :
En 1780, De Petigny négocie cinq plants anglais pour la somme considérable de 200 livres, soit 40 écus d'or. Le pépiniériste, ayant regretté ce marché, voulut racheter le lendemain un seul pied pour la somme reçue pour les 5 ! Les plants ont été mis en terre dans la région parisienne.
Presque tous les Ginkgos de France descendent de ces cinq plants.

medium_Arbreecus4.jpg


Arbre aux mille écus :
allusion a la pluie d’or des feuilles tombant en automne.

Noyer du Japon :
pour la ressemblance des ‘fruits’ du Ginkgo avec des noix.

Arbre du ciel ; arbre aux pagodes.

GOETHE A CELEBRE LE GINKGO DANS UN POEME:

Le poème de Goethe


medium_Goethelarge3.2.jpg




La feuille de cet arbre
Qu'à mon jardin confia l 'Orient
Laisse entrevoir son sens secret
Au sage qui sait s'en saisir.

Serait-ce là un être unique
Qui de lui-même s’est déchiré ?
Ou bien deux qui se sont choisis
Et qui ne veulent être qu’un ?

Répondant à cette question
J’ai percé le sens de l’énigme
Ne sens-tu pas d’après mon chant
Que je suis un et pourtant deux


medium_Goetheginkgo1.jpg


Johann Wolfgang von Goethe
1749-1832
poète, philosophe, chercheur et botaniste, dédia un poème à une tendre amie, Marianne von Willemer en 1815
(dans son Divan occidental et oriental).




FICHE SIGNALETIQUE du GINKGO BILOBA



Age: Doyen des arbres, 250 millions d'années Sexe: espèce dioique, il existe des mâles et femelles.

Origine: Famille des Ginkgoacées qui comprend plusieurs genres tous fossiles à part le Ginkgo biloba, que l'on peut donc considérer comme un "fossile vivant"

Taille: 2 à 3 mètres à l'âge de 5 ans puis jusqu'à 40 mètres en lui laissant le temps ( environ 2000 ans )




Historique du Ginkgo biloba

En tant qu'espèce botanique, le Ginkgo semble défier le temps. Un des premiers représentants connus des Ginkgos proprements dits, le Ginkgo primigenia, était déjà apparu au permien, la dernière partie de l'ère primaire, il y a 250 millions d'années. Il semble que l'espèce actuelle, ou du moins un de ses prédécesseurs très proche, le Ginkgo adiantoïdes, prospérait au Jurassique ( 150 MA ), lors de l'apogée des dinosaures, mais également des Ginkgo: les paléobotanistes recensent 5 à 6 espèces différentes au Jurassique, et jusqu'à 11 espèces au Crétacé ( 144 MA). Le Ginkgo fut qualifié par Charles DARWIN de fossile vivant (1859). Pendant longtemps, les Ginkgo furent donc abondants et répandus sur tous les continents. Suite au cataclysme de la fin du secondaire, une seule espèce est retrouvée au secondaire: Ginkgo adiantoîdes. Deux genres s'étaient déjà éteints: Ginkgoites et Baiera. Les fossiles de Ginkgo les plus récents remontent à 7 MA en Amérique et à 2.5 MA en Europe.
medium_fossile.jpg

Après les grandes glaciations du quaternaire, les quelques Ginkgos survivants occupaient un petit territoire dans le Sud-est de la Chine.. Le ginkgo ne fut introduit au Japon et en Corée qu'au XIIème siècle par les moines bouddhistes ayant séjourné en Chine. Le Ginkgo devint alors un arbre mythique encore aujourd'hui très vénéré dans toute l'Asie. Cependant, il n’est pas certain que le Ginkgo existe toujours à l’état sauvage en Chine. Les derniers Ginkgos sauvages se développeraient spontanément dans deux petites zones montagneuses à la frontière entre les provinces de Zhejiang et d'Anhwei (Tian Mu Shan), en Chine centrale, et en Chine occidentale dans les provinces de Guizhou et de Sichuan. Ces observations ( années 30 ) n'ont cependant jamais été authentifiés depuis par des témoignages récents et irrécusables.
medium_histor1.gif

En Asie, le bois de ginkgo fut souvent utilisé dans l'architecture, la menuiserie et le mobilier, mais aussi les ustensiles, l'artisanat ou les instruments de musique. Le ginkgo fut d'abord employé dans la construction des temples qui ont longtemps eu le privilège impérial de pouvoir cultiver ces arbres sacrés. Le mobilier rituel de ces édifices était parfois également réalisé en ginkgo. Les moines du Tibet attribuaient aux décoctions tirées des feuilles de ginkgo la même puissance magique qu'avait l'infusion de thé: maintenir l'esprit en éveil lors des longues séances nocturnes de méditation.

medium_top004.jpg


Appareil végétatif

Le Ginkgo est un arbre ramifié, à tronc étroit, atteignant jusqu’à 30 m de haut pour un diamètre de 1,5 à 2 mètres. Le Ginkgo est un arbre dioïque, à maturité sexuelle tardive. Il existe donc des Ginkgos mâles et des Ginkgos femelles. Le branchage est constitué de rameaux longs portant des rameaux courts, eux-mêmes porteurs de bouquets de feuilles. Avec l’âge, l’écorce devient grisâtre, épaisse et rugueuse. Les très vieux Ginkgos asiatiques peuvent porter des sortes de rameaux cylindriques, issus des grosses branches, appelés « chichi » au Japon ( voir liens internet sur cette page). La ressemblance de ces excroissances avec des mamelles a frappé les asiatiques. Un Ginkgo japonais du temple Asama, près du mont Fuji, est bien connu pour ses plaques votives ou l’on voit des nouveau-nés téter les « mamelles » du vieux Ginkgo sacré. Les Ginkgos d’Occident ne sont pas assez vieux pour montrer ces curieuses ramifications, sauf celui du parc Montsouris à Paris, qui n’a pourtant guère plus de cent ans.

Chichi

Ces curieuses excroissances pendent comme des stalactites, et peuvent même aller jusqu'à s’enraciner. Leur nature réelle n’est pas connue.
medium_icho03a1.jpg

medium_appare1.jpg


Photo du plus célèbre des Ginkgos de Tokyo, situé dans l'enceinte du temple Minoto-ku. Ce Ginkgo a une circonférence de 10,4 m pour une hauteur de 20m. Son age est estimé à 750 ans ( rapport 1998 de l'agence environnementale du Japon ). Cet arbre est bien sur classé " monument naturel national". Photo de ManoJuhske, auteur du site Beautiful Trees in Tokyo ( en Japonais )

Les branches sont dimorphes

Les branches sont dimorphes. Les rameaux longs et les rameaux courts poussent à angle droit. Les rameaux longs (auxiblastes) ont une croissance rapide. Leurs feuilles, à disposition spiralée, sont espacées. Les rameaux courts latéraux (mésoblastes), à croissance très lente, sont densément feuillés (jusqu’à 10 à 15 feuilles) et portent les inflorescences. Les bourgeons poussent sur les rameaux courts et longs, mais aussi sur les branches, et même sur le tronc, qui est encore une particularité du Ginkgo. L' écorce du Ginkgo a la particularité de présenter des cristaux d'oxalate de calcium.

medium_Hiroshimahosen1a.jpg


le Ginkgo d’Hiroshima

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 6 août 1945, une bombe atomique a été lâchée sur Hiroshima par les Américains. Les plantes et les arbres dans la zone autour de l'épicentre ont été examinés en septembre 1945. Le Ginkgo situé près d'un temple à environ 1 kilomètre de l’épicentre semble avoir été un arbre à bourgeonner après l’explosion, sans aucune déformation majeure (le temple lui-même a été détruit). Après la guerre le site du temple- dans Housenbou étant plus petit on a pensé à transplanter ou à abattre le Ginkgo pour reconstruire le temple. On a finalement décidé de le laisser là et de l’intégrer dans la reconstruction du temple, de sorte que le bâtiment principal a maintenant les escaliers de l’entrée divisés en une partie gauche et une partie droite, protégeant le Ginkgo à l'intérieur d’une forme en U. "No more Hiroshima" et les prières pour la paix des visiteurs y ont été gravées.
Quatre Ginkgos ayant subi un bombardement atomique sont encore vivants.
C’est pourquoi on le considère comme 'porteur d'espoir'
medium_Prafrance2.2.jpg


medium_leidenleaves1a.jpg

Commentaires

Cet arbre est magnifique.
On saura tout, tout sur le ginkgo....
A bientôt

Écrit par : Allier-néé | 18/04/2007

suberbe site qui donne envie d'y revenir glaner quelques info, merci et bonne journée
elmag

Écrit par : elmag | 18/04/2007

Au sujet du ginkgo: cet arbre est presque un symbole familial. En effet, dirigeant d'un organisme de gestion de maisons de retraite, j'ai fait planter, dans le jardin de chaque établissement, un ou plusieurs ginkgos. A chaque fois ce fut une grande fête et une grande joie pour les résidents planteurs. Nous en avons d'ailleurs fait notre symbole sur notre charte graphique; cela vous intéresse? aller surfer sur arefo-arpad.com

Écrit par : Alain Lecerf | 18/04/2007

quelle belle leçon de botanique nous donnes-tu ce soir, et en plus le poème"assorti" à la légende de l'arbre......

merci pour cette note et

bonsoir amical

hélène

Écrit par : hélène | 18/04/2007

c'est interressant et cela me fait penser qu'il y en a un à l'hopital où j'ai fini ma carrière ainsi que bon nombre de très beaus arbres, qui datent de la fondation de cet hopital.
amitiés

Écrit par : josette | 18/04/2007

note magnifique, je connaissais la survivance de celui d'Hiroshima,un automne sans ginkgo n'est pas un automne, je te le prouve! Bisous Framboisine

Écrit par : la poule au Pau | 18/04/2007

Quel blog , il m'enchante , et me dépasse , moi qui ne connaîs rien en botanique , je suis tout à fait d'accord pour que la nature ne soit plus agressée de tous les côtés !
quel plaisir de voir tes photos , des bourgeons à l'éclosion , derrière ma fenêtre , je rêve et j'admire les jeux de tes charmantes petites filles qui profitent au maximum de leur séjour , dans ce paradis !
Merci pour ce survivant d'Hiroshima , la vie a résisté et cet arbre en est le symbole !
Merci Jacques pour la gentillesse de tes comm , ce ne sont pas mes fleurs que je montre sur mes notes , je n'en ai pas cette année !
a bientôt quand même ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 19/04/2007

Mon père qui a du vendre sa maison l'été dernier, pour cause de placement en maison de retraite de ma maman, en avait un magnifique dans sa pelouse, j'espère que le nouveau "jeune" propriétaire saura le préserver...
Amitiés
Marie claude

Écrit par : MARICLO | 20/04/2007

si vous allez sur Paris lors d'un prochain déplacement, allez au jardin des plantes, vous y verrez un superbe ginko à la fois mâle et femelle; en effet une branche femelle avait été greffé ce qui donneà l'automne deux périodes particulières puisque pour la partie mâle, les feuilles tombent les premières. En fait, le premier Gingko fut introduit en France en 1778 par Gouan qui le planta dans le jardin botanique de Montpellier. Quel chemin depuis. Si vous regardez bien maintenant dans les villes il y en a partout et c'est très bien; il remplacera bientôt le platane cher à Haussmann. Mais rassurez les provençaux, il garderont encore longtemps leurs platanes.... à suivre

Écrit par : lecerf | 20/04/2007

ouf ! j'ai eu du mal à trouver cette note dans tes archives! qu'il est donc beau cet arbre et chargé de symboles.
au jardin des plantes, il y en a "normalement" 3 : dont le fameux greffé. je n'en ai pu voire qu'un seul (près du batiment administratif) immense, et un petitou planté il y a peu face au batiment de la paléontologie;
celui du jardin des plantes : les feuilles étaient , par branches, oit or, soit vert (sans doute le greffé?), celui planté récemment tout doré, celui de la Pagode franchement encore vert.
ça me donne envie d'en planter un ..... pour le futur :)

merci Jacques
béa

Écrit par : beatrice | 25/10/2007

Bonsoir

Merci pour toutes ces informations et ce récit bien sympa :) Moi qui ne connais pas grand chose aux plantes pourrais étonner à l'occasion en étalant mon savoir sur cet arbre beau et facinant.

ps: vous pourriez dailleurs compléter les infos sur le ginkgo biloba sur wikipedia (encyclopedie en ligne gratuite à but non lucratif cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia ) afin de partager votre savoir et amour du gingko avec encore plus de monde

Écrit par : adrien | 26/10/2007

Exceptionnel n'est pas le mots correcte pour classer votre blog, nous parie que vous avez encore du potentiel à fournir sur ce blog, en tout cas, je vous remercie pour toutes ces partages.

Écrit par : pronostics france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique